L'Ordre des médecins attendu avec un projet de réforme

L'Ordre des médecins attendu avec un projet de réforme

La réforme de l’Ordre des médecins menée par Maggie de Block ne verra probablement pas le jour avant 2016. Les représentants élus du Conseil national sont attendus avec un projet de réforme d’ici novembre 2015.

Les déclarations de Maggie de Block (Open Vld) sur la réforme de l’Ordre des médecins ce mardi ont suscité l’impatience de l’opposition. La ministre des Affaires sociales et de la Santé entend favoriser le dialogue avec l’Ordre des médecins, dont elle attend les propositions de réforme courant 2015. Initiée dès 2009, la réflexion pour moderniser l’institution a connu des avancées et autant de marches arrières. Un nouveau délai est nécessaire pour une réforme en symbiose avec les professionnels de la santé.

Réforme de l’Ordre des médecins : quels enjeux ?

Aujourd’hui l’organisation de l’Ordre des médecins repose sur un arrêté royal daté de 1967. Un fonctionnement qui n’est plus adapté à la société actuelle. Le débat pour une réforme, jusqu’ici compromis sur des différends communautaires, connaît une nouvelle vigueur depuis la réforme de l’Etat.

Dans la ligne de mire des réformateurs, une plus grande transparence de l’Ordre des médecins. Avant tout, il s’agit de garantir la qualité des soins et de la prise en charge du patient. La protection de l’honneur et de la dignité des professionnels de la santé devrait donc voir son pendant établi à l’attention des patients.

Des Ordres spécifiques pour les spécialistes

Au niveau structurel, Maggie de Block oriente la réflexion sur les spécialistes de la santé. Les kinésithérapeutes, pharmaciens et dentistes pourraient voir la création d’Ordres qui leur seraient spécifiquement dédiés. Si la scission de l’Ordre des médecins en un Ordre francophone et un autre néerlandophone n’est plus d’actualité, la N-VA a manifesté son désir de voir la création de deux ordres distincts en ce qui concerne les Ordres spécifiques aux spécialistes.

Maggie de Block : "C’est à l’Ordre de venir avec un projet"

Pour la ministre des Affaires sociales et de la Santé, la discussion ne peut avancer sans l’initiative des professionnels de la santé. Face aux inquiétudes de l’opposition, qui redoute un "immobilisme" au détriment des patients, Maggie de Block a indiqué attendre les propositions du Conseil national courant 2015. Le vice-président de l’Ordre des médecins Jean-Jacques Rombouts a déclaré dans les colonnes de La Libre que les propositions ne seraient pas entendues avant novembre 2015.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.