La crèche "Maison Caroline" à Mons vit sa dernière journée

La crèche

La crèche « Maison Caroline » à Mons ferme ses portes ce 1er septembre. 11 puéricultrices et 40 enfants ainsi que leurs familles sont concernés. La crèche tient une ardoise de 150.000 qu’elle ne peut pas payer.

La crèche « Maison Caroline » ne rentre plus dans ses frais depuis longtemps. Pourtant aidée financièrement par le CHR-Mons-Hainaut (ex Clinique Saint Joseph) dont elle fait partie, les subsides accordés au personnel et la participation des parents, la crèche ne s’en sort plus et doit fermer ses portes.

Lourde ardoise

L’institution, née en 1995 au sein du CHR Saint-Joseph à Mons, a vu en 2011 l’arrêt du paiement par l’hôpital, notamment, des loyers, repas et frais d’entretien, a indiqué le SETCA. « Il a été décidé par l’hôpital en 2011 de ne plus prendre en charge les frais de loyer, repas, maintenance », a indiqué Patrick Salvi, secrétaire régional. « La crèche a entre autres une ardoise de 150.000 euros et les invitations à régulariser la situation n’ont pas abouti. La direction a annoncé début août que la crèche fermerait le 1er septembre et que, donc, vendredi, était le dernier jour d’activités. »

Mauvais timing

Le syndicat socialise s’interroge sur le timing du processus de fermeture annoncé par la direction. «  La direction a déjà demandé le retrait de l’agrément de la crèche à l’ONE. Le conseil d’administration doit se réunir le 20 septembre pour statuer sur la liquidation. Nous n’avons aucune autre information et nous sommes inquiets quant à l’avenir du personnel et aux possibilités d’autres crèches pour les enfants. Ce timing nous semble précipité et il pénalise les travailleurs », a conclu le porte-parole du Setca selon lequel des possibilités de reprises pourraient exister.

Il faudra donc attendre la prochaine assemblée générale pour envisager les négociations avec de potentiels repreneurs, et inviter les puéricultrices à entamer les démarches pour obtenir leurs allocations de chômage. Avant cela, c’est le flou total.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.