La FBP tend la main à l’APPPSY

La FBP tend la main à l'APPPSY

La Fédération Belge des Psychologues en a assez d’être constamment critiquée par l’APPPSY, sans que cette dernière ne semble prête à discuter.

Le bras de fer continue entre les associations professionnelles qui représentent les professions de santé mentale. Alors que la Cour constitutionnelle a rendu son verdict en faveur des psychothérapeutes face à la ministre de la Santé, Maggie de Block, les tensions entre associations ne semblent pas retombées. Lors de la séance plénière de la Commission des psychologues (Compsy) qui s’est tenue aujourd’hui, les représentants de la Fédération Belge des Psychologues (FBP) ont quitté la séance. En cause : les attaques répétées de l’association l’APPPSY à son égard, sans que celle-ci ne souhaite jamais discuter afin de trouver une solution aux différends qui les opposent. Communiqué de la FBP.

La Commission des Psychologues (Compsy) mérite une histoire plus constructive

Les représentants de la Fédération Belge des Psychologues (FBP) ont quitté aujourd’hui la séance plénière de la Commission des psychologues, après avoir traité les éléments indispensables au fonctionnement de la Compsy.

La Compsy est l’organe d’ordre public qui veille au port du titre et au respect de la déontologie des psychologues. Elle s’organise autour d’une séance plénière trimestrielle. Comme le définit la loi, l’assemblée plénière se compose de représentants des différentes associations professionnelles reconnues selon un principe de représentativité (La FBP obtient ainsi la majorité des sièges). "Nous constatons de nombreuses attaques publiques de l’APPPSY contre la Compsy, mettant systématiquement en évidence ce qui ne va pas, sans jamais accepter de se rencontrer pour trouver des solutions ensemble » déclare Koen Lowet, administrateur délégué de la FBP. En quittant la séance, la FBP voulait donner un signal clair et ré-inviter l’APPPSY à un dialogue plus constructif.

Dernièrement, beaucoup de choses ont changé pour les psychologues : le code de déontologie a été adopté et le psychologue clinicien a été reconnu comme une nouvelle profession de soins de santé. Ces développements récents touchent toute la profession à différents niveaux. L’Association des Psychologues Praticiens d’Orientation Psychanalytique (APPPsy), représentant moins de 300 membres, a pris la Compsy et son personnel à parti à plusieurs reprises, au sujet de ces changements mais aussi du fonctionnement de la Compsy. Les représentants de la FBP estiment que cette respectable institution sert principalement à protéger les clients des psychologues et regrettent ces attaques répétées. Et ce, d’autant plus que l’APPPSY refuse le dialogue alors que ces attaques entravent le bon fonctionnement du staff de la Compsy et des séances plénières.

Les représentants de la FBP croient en la valeur ajoutée de la coopération entre tous les psychologues belges de toutes les associations professionnelles. Ils ont essayé à plusieurs reprises et en vain d’encourager des rencontres et un dialogue constructifs. Par l’action d’aujourd’hui, nous proposons à nouveau une rencontre entre la FBP et l’APPPSY, dans l’espoir de travailler ensemble pour le bien de tous les psychologues.

Les représentants de la FBP à la Commission des Psychologues qui ont quitté la réunion :Chauvier Pauline, De Witte Karel, D’Oosterlinck Patrick, Frenkel Stéphanie, Gerard Emilie, Laermans Christine, Lowet Koen, Penxten Jerry, Plasschaert Lien, Van Lishout Bie

[A lire]

- La ministre De Block a mis fin à un débat vieux de 20 ans
- Les psychothérapeutes se tirent une fois de plus une balle dans le pied
- La Communication de la FBP est mensongère
- La FBP demande aux psychologues de soutenir la Compsy



Commentaires - 1 message
  • Pauvre FBP qui impose sa pensée unique et qui ne supporte plus qu'on le lui reproche !
    Alors ce eux les victimes d'une dictature qu'ils imposent à tous ?
    Ils devraient apprendre que critiquer une situation fait partie du droit démocratique. C'est facile de tendre la main quand on refuse d'écouter l'autre et surtout de prendre en compte que d'autres pensent autrement qu'eux...

    Gitte jeudi 30 mars 2017 19:55

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.