La Fédération des maisons médicales dans la rue pour la Santé

La Fédération des maisons médicales dans la rue pour la Santé

La Fédération des maisons médicales soutient la journée d’action européenne contre la commercialisation de la santé organisée le 7 avril. Elle encourage toutes et tous à participer et en donne les raisons au sein d’un communiqué .

Ce 7 avril, c’est la journée mondiale de la santé. C’est aussi la date choisie par de nombreuses organisations de la santé, en Belgique et partout en Europe, pour organiser une journée d’action européenne contre la commercialisation de la santé. La Fédération des maisons médicales soutient cette journée et encourage toutes et tous, à participer.

Raisons de notre implication

- Parce que les maisons médicales défendent des valeurs d’équité et de justice sociale,

- Parce que l’accès des populations à des services de qualité dans des domaines de la santé, des programmes sociaux… est essentiel,

- Parce que les services publics doivent répondre à des objectifs d’intérêt général,

- Parce qu’une valeur historique des maisons médicales est la mobilisation et la proposition d’alternatives,

- Parce qu’une médecine à deux vitesses accentuée par la marchandisation des soins compromet l’accessibilité aux soins pour tous.

Comment participer ?

Dans de nombreux pays européens, des actions seront menées pour stopper les mécanismes de commercialisation de la santé et leurs conséquences.

À Bruxelles, un rassemblement au siège du cabinet de la ministre de la Santé est prévu. Rendez-vous à 11h devant la Tour des finances (Boulevard du Jardin Botanique 50), sous les drapeaux de la Fédération.

Pas possible de venir au rassemblement et/ou envie de soutenir l’action de manière visible ? Participez à l’action drap blanc. Faites pendre un drap blanc à votre fenêtre ou à celle de votre institution de soins, en signe de solidarité. Puis twittez ou postez la photo sur Facebook avec ce que nous voulons tous : #SantéPourTous #Health4All

Envie de contribuer au débat public ? Le même jour dès 14h, se tiendra une table ronde européenne intitulée : "Conséquences de la commercialisation sur les conditions de travail des professionnels de la santé et sur la qualité des soins" - Lieu : Auditorium International (Boulevard Roi Albert II 5, 1210 Bruxelles)

Ce que nous dénonçons...

- La dégradation de la qualité des soins ;

- L’accès de plus en plus limité aux soins de santé, surtout pour les plus vulnérables ;

- La dégradation des conditions de travail ;

- La dégradation des déterminants de la santé (pauvreté, éducation, pollution, emploi, logement…) ;

- Le vote du CETA en février dernier.

Ce que nous voulons endiguer et/ou empêcher...

- Le fait que des organisations privées à but lucratif exécutent des tâches d’intérêt général remplies jusqu’ici par des organismes publics ;

- Le fait que dans un marché de libre concurrence et de commercialisation, les pouvoirs publics ne soient plus les garants du droit aux soins de santé ;

- Le sous-investissement public dans le domaine de la santé qui laisse place à une privatisation des services et à des politiques de sous-traitance ;

- La baisse des remboursements des soins et le risque de sélectionner les patients ;

- Le développement des assurances privées ;

- La dérégulation en faveur des multinationales et la mainmise des lobbys.

[À lire]

- "Notre santé n’est pas à vendre !"
- 7 avril : dénoncer partout la commercialisation de la santé !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.