La FWB débloque des moyens pour les enseignements inclusif et spécialisé

La FWB débloque des moyens pour les enseignements inclusif et spécialisé

Les enseignements de promotion sociale et spécialisé sont au cœur des mesures de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En effet, plusieurs moyens ont été octroyés par le gouvernement pour ces secteurs.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles (FWB) continue de s’attaquer aux enseignements spécialisé et de promotion sociale. Plusieurs axes ont été soulignés, dont la construction de plusieurs nouvelles structures pour les différents paliers d’enseignements spécialisés. Le gouvernement souhaite aussi rendre l’enseignement de promotion sociale beaucoup plus inclusif, en créant de nouvelles classes permettant aux étudiants porteurs d’un handicap de solliciter des aménagements facilitant l’accès aux formations. Afin de mener à bien l’ensemble de ces dispositions, la FWB a débloqué plusieurs enveloppes et a effectué un partenariat avec Cap48.

De nouvelles structures pour l’Enseignement spécialisé de type 5

Le gouvernement de la FWB a approuvé le projet d’arrêté autorisant la création d’une école d’enseignement fondamental spécialisé de type 5 (Ecole Escale fondamentale 2), de 3 implantations d’enseignement fondamental spécialisé de type 5 (Beau Vallon – L’Antenne 110 – Bois Marcelle) et d’une implantation d’enseignement secondaire spécialisé de type 5 de forme 4 (Athanor). L’enseignement de type 5 est destiné aux enfants et adolescents malades et/ou convalescents, atteints d’une affection corporelle et/ou souffrant d’un trouble psychique ou psychiatrique, et qui sont pris en charge sur le plan de leur santé par une clinique/un hôpital.

Création d’un enseignement de type 2

La FWB a approuvé le projet d’arrêté autorisant la création d’un enseignement de type 2 au sein de l’établissement d’enseignement fondamental libre spécialisé Institut Saint Dominique de Florennes. L’enseignement de type 2 répond aux besoins éducatifs et de formation des enfants et des adolescents présentant un retard mental modéré ou sévère.

Création d’une forme 1 d’enseignement secondaire

Le gouvernement a approuvé le projet d’arrêté autorisant la création d’une forme 1 d’enseignement secondaire spécialisé au sein du Centre Arthur Regniers de Bienne-lez-Happart. L’enseignement secondaire spécialisé de forme 1 vise à donner aux élèves une formation sociale rendant possible leur intégration dans un milieu de vie adapté. Cette forme d’enseignement concerne tous les types d’enseignement spécialisé organisée en commun ou séparément.

De nouvelles classes inclusives en Enseignement de promotion sociale

Sous l’impulsion de la ministre de l’Enseignement de promotion sociale, Isabelle Simonis, le décret organisant l’Enseignement de promotion sociale inclusif a été adopté le 29 juin 2016 par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce nouveau texte législatif, qui établit une procédure permettant aux étudiants porteurs d’un handicap de solliciter des aménagements raisonnables facilitant l’accès aux formations, sera d’application à la prochaine rentrée scolaire.

Un partenariat avec Cap48

Complémentairement à ce dispositif législatif, un partenariat a été noué avec Cap48 en vue de développer des classes inclusives dans l’enseignement de promotion social. Ce partenariat s’est déjà concrétisé à l’Institut provincial de Seraing, où un laboratoire informatique pour les personnes malvoyantes, aveugles mais aussi celles atteintes d’un handicap moteur, a été inauguré en novembre 2016. Il est également en cours d’élaboration à l’Institut Provincial d’enseignement Technique de promotion sociale de Farciennes où une classe est actuellement aménagée afin d’élargir son enseignement au public adulte présentant un handicap moteur ou mental léger.

Beaucoup de moyens mis en œuvre

L’aménagement de classes inclusives, piloté conjointement avec Cap48, va continuer à se démultiplier. Sur proposition d’Isabelle Simonis, le gouvernement vient en effet de marquer son accord pour financer l’aménagement d’une ou de plusieurs nouvelles classes inclusives en Enseignement de promotion sociale à hauteur de 75.000 euros. Cap48 apportera de son côté 50.000 euros en plus de son expertise technique dans la concrétisation du ou des futur projets pour les personnes porteuses d’un handicap. « Le lancement de ce troisième projet permet de jeter les bases d’un maillage de classes inclusives en Enseignement de promotion sociale. Ces opérations devraient permettre, à terme, d’offrir aux quatre coins de Wallonie et de Bruxelles un enseignement pour tous, accessible et adapté aux personnes adultes porteuses d’un handicap », conclut la ministre.

[A Lire]

- Inauguration de la première classe inclusive pour malvoyants
- Deux classes maternelles ouvrent leurs portes aux enfants autistes
- De nouvelles mesures pour l’enseignement de promotion sociale et l’accrochage scolaire



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.