La liste des pays d’origine dits « sûrs » allongée ?

La liste des pays d'origine dits ''sûrs'' allongée ?

Theo Francken, le secrétaire d’Etat de l’Asile et la Migration, souhaiterait rallonger la liste des pays d’origine dits « sûrs ». De ce fait, les demandeurs d’asile auront pour obligation de fournir plus de preuves.

Une lettre a été adressée par Theo Francken au Commissaire général aux réfugiés et aux apatrides, Dirk Van Den Bulckof. Les dossiers des demandeurs d’asile venant d’Arménie, Moldavie, Cameroun, Tunisie, Sénégal ou encore Arménie, seraient désormais étudiés en 15 jours.

Plus de preuves à fournir pour les demandeurs d’asile

Une procédure accélérée était déjà actuelle pour les dossiers des demandeurs d’asile venant de Bosnie-Herzégovine, d’Albanie, d’Inde, du Monténégro, de Macédoine ou encore de Serbie. Ces pays étaient considérés comme sûrs, il y aurait donc peu de demande légitime. Si cette procédure est acceptée, les dossiers seront examinés en 15 jours contre 3 mois pour une procédure ordinaire. Davantage de preuves devront être fournies par les demandeurs d’asile, afin de démontrer que leur pays ne peut être considéré comme sûr en fonction de leur cas particulier.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.