La lutte contre l'homophobie chez les jeunes devient une priorité

La lutte contre l'homophobie chez les jeunes devient une priorité

Avec la journée internationale de lutte contre l’homophobie, qui a lieu ce 17 mai, l’heure est à la sensibilisation des jeunes concernant les thématiques d’orientation sexuelle, de respect et de tolérance. Les gouvernements aident les associations à œuvrer dans ce sens.

La ministre de la Jeunesse et de l’Egalité des chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis, et l’organisation de jeunesse « Les CHEFF », qui fédère jeunes et étudiants LGBTQI, finalisent un projet de convention pour réaliser une série d’animations jeunesse visant à lutter contre l’homophobie. Le projet de convention, qui en est à la dernière étape du processus de contrôle administratif et budgétaire, prévoit en effet un minimum de 90 animations par an pour toucher plus de 2500 élèves et jeunes. Etablie pour une durée de 3 ans à partir du 1er juin 2017, cette convention accorde à l’opérateur une subvention annuelle à la hauteur de 25.000 euros.

Des actions bénévoles pour sensibiliser les jeunes

Avec cette mesure, « Les CHEFF », en étroite collaboration avec « Arc-en-ciel » Wallonie, fédération wallonne des associations LGBT, vont pouvoir amplifier et structurer des animations dispensées antérieurement. 35 bénévoles issus des 4 coins de la Wallonie et de Bruxelles seront en effet prochainement formés pour se rendre dans les écoles et structures de jeunesse afin d’assurer des animations orientées autour de leurs témoignages et récits de vie respectifs. Ils seront notamment chargés d’informer les jeunes sur la thématique de l’homosexualité, de donner des éléments de réponse aux jeunes en questionnement sur leur propre sexualité, voire de lancer des bouées de sauvetage à celles et ceux qui en ont besoin.

Tous égaux

La ministre de l’Egalité des chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles souhaite également réaffirmer le principe de liberté d’orientation sexuelle. Pour ce faire, elle encourage chacun et chacune à soutenir les différentes initiatives " lgbtqi-friendly " proposées et invite, à l’instar des associations, les communes et différentes institutions à arborer le drapeau arc-en-ciel sur leur façade. " A l’heure où certains pays démocratiques mettent à mal les droits des personnes homosexuelles, bisexuelles, transgenres où d’autres les persécutent et les violentent, il est important de réaffirmer notre ouverture d’esprit et notre vision intangible de cette liberté individuelle", souligne Isabelle Simonis.

Une série d’événements centrés sur cette thématique

La ministre participera ce mercredi 17 mai 2017 à deux manifestations qu’elle soutient dans le cadre de journée internationale de lutte contre l’homophobie : la remise des prix du concours « Ihsane Jarfi » et l’introduction du spectacle spécifiquement programmé pour l’occasion : « Città del Vaticcano », au Théâtre de Liège. Elle se rendra également à la « Belgian Pride » ce samedi 20 mai.

De Block soutient les transgenres

Enfin, Maggie De Block libère 1.170.000 euros afin d’offrir un meilleur accompagnement aux personnes qui s’interrogent sur leur identité de genre ou qui présentent une dysphorie de genre. "Les personnes qui ont le droit de bénéficier de ces soins seront aidées plus rapidement et nous allons améliorer la qualité du soutien dans le cadre des pré-trajets et des parcours de suivi " déclare la ministre. Les patients recevront un remboursement des soins psychosociaux et un forfait médicaments pour les inhibiteurs de puberté. Cette mesure entrera en vigueur au 30 septembre 2017. De plus, une aide psychologique sera aussi plus facilement accessible.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.