La manifestation des travailleurs wallons du non-marchand approche

La manifestation des travailleurs wallons du non-marchand approche

"Ca suffit !", affirment les syndicats du non-marchand au sein d’un communiqué. Ils appellent tous les travailleurs du secteur à dénoncer l’immobilisme du gouvernement wallon, le 28 avril à Namur.

Le succès de la 2e grande manifestation nationale du secteur non-marchand est à peine savouré que les syndicats reviennent déjà à la charge. Ils rappellent aux travailleurs wallons que la manifestation prévue le 28 avril prochain à Namur approche à grands pas et qu’ils doivent se tenir prêt à faire pression sur le gouvernement wallon. Le but est de dénoncer haut et fort son manque d’investissement pour trouver un accord social d’ici juin 2017.

3 pas en avant, 3 pas en arrière... Ca suffit !

Le gouvernement wallon reste sourd aux appels des travailleurs du non marchand et du secteur public. Plus d’emplois, plus d’emplois pour de meilleures conditions de travail, de meilleures rémunérations, des fins de carrière supportables, un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée... Ce n’est pas un luxe, mais une nécessité.

En avant avec et pour le non marchand et le secteur public !

Tous à Namur le 28 avril - Rendez-vous Place Léopold à 10h.

Blocage à la Région wallonne

Si les syndicats continuent à taper sur le clou, surtout du côté wallon, c’est que les décideurs politiques de la Région ne font aucun effort pour faire avancer les négociations. À contrario, le Fédéral et la Communauté française viennent de faire un premier pas vers le secteur. Interrogé à cette occasion, Yves Helledorff, secrétaire national à la CNE pour le secteur non-marchand, avait déploré le blocage total au Sud du pays : "La manif du 28 avril, c’est clairement pour nous un objectif important parce que nous sommes face à un gouvernement qui se dit de centre-gauche, mais qui est le plus réticent à avancer dans la négociation, y compris sur des budgets libérés en 2018-19. Leur position est à la limite de nous dire : "Il n’y aura pas un euro en 2018". Pour nous c’est totalement inacceptable, donc là on est vraiment en rupture forte."

La rédaction

[À lire]

- Le Fédéral fait un (premier) pas vers le non-marchand
- « Grand succès » pour la manifestation du non-marchand
- 10 à 15.000 travailleurs du non-marchand dans les rues de Bruxelles
- Les infirmières seront présentes en nombre à la manif du non-marchand
- Le printemps du non-marchand démarre !
- Le secteur non-marchand, champion de l’absentéisme
- Nouvelle déception du non marchand à la Région wallonne
- Non-marchand : ça avance à Bruxelles !
- Non-marchand : 2e grande manifestation nationale ce 21 mars
- Le secteur non-marchand martèle : il veut un accord pour 2017
- Non-marchand : les syndicats fustigent le gouvernement wallon
- Le secteur non-marchand en a assez
- Les revendications du secteur non-marchand
- Pas de budget pour le non-marchand
- Le non-marchand n’a jamais été évalué à sa juste valeur



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.