La sécurité sociale fête ses 70 ans sur fond de coupes budgétaires

La sécurité sociale fête ses 70 ans sur fond de coupes budgétaires

Le 28 décembre 1944, le gouvernement belge promulguait une loi instaurant la sécurité sociale. 70 ans plus tard, le concept a pris de l’ampleur et s’exprime notamment à travers les allocations familiales, les interventions en soins de santé, la pension ou encore les allocations de chômage. Cependant, aujourd’hui plus que jamais, la solidarité nationale bat de l’aile...


- Évolution de la Sécurité sociale d’hier à aujourd’hui

- Oui à la modernisation de la Sécurité sociale, mais pas sans justice sociale

Au sein de l’ONSS, l’Office national de Sécurité Sociale, le cœur n’est guère à la fête. A l’occasion du 70e anniversaire de la sécu, l’administrateur-délégué déclarait : « dommage que la fête soit quelque peu éclipsée par les aspects budgétaires. » Et pour cause, puisque sous prétexte de crise économique, les entailles à la sécurité sociale se sont multipliées ces derniers temps.

Réduire les dépenses publiques, le credo gouvernemental

Réduction de l’intervention sociale, traque des abus sociaux, exclusion des chômeurs de longue durée, retardement de l’accès à la pension... À travers ces mesures, le ton est donné. Et beaucoup dénoncent le détricotage des acquis sociaux par le gouvernement et l’adoption de réformes frappant les plus fragiles, cela alors que les besoins ne cessent de croître (seniorisation de la société, manque de places pour la petite enfance et la grande dépendance, insuffisance des revenus de remplacement,...)

En outre, la 6e réforme de l’État a défédéralisé une branche entière de la sécurité sociale en régionalisant les allocations familiales, avec au passage un budget qui a été amputé. Le secteur des soins de santé n’est pas en reste : il doit lui aussi faire face à des coupes budgétaires importantes.

Y a-t-il une volonté de démanteler la sécurité sociale ?

De telles mesures gouvernementales n’augurent rien de bon pour la couverture sociale de la population. Dans un entretien avec Le Vif l’Express, Pascale Vielle (UCL), spécialiste du droit social et des sciences du travail, se dit d’ailleurs extrêmement inquiète pour le financement de la Sécu : « dans l’accord de gouvernement, il n’y a pas de chapitre "sécurité sociale" en tant que tel, ni même "protection sociale", contrairement à certains accords gouvernementaux antérieurs. Les thématiques "pensions", "soins de santé" et "emploi" sont traités dans des chapitres distincts. Cela donne le sentiment que la sécurité sociale n’est plus appréhendée comme une institution globale. »

Ces craintes sont partagées par Christian Kunsch, président du MOC, le Mouvement ouvrier chrétien : « un temps, la sécurité sociale a permis de réduire les inégalités sociales dans la société, via les revenus de remplacement et de complément qu’elle redistribue pour faire face aux risques sociaux. Elle a joué un rôle d’amortisseur dans les crises économiques, accompagnant les politiques d’emploi et atténuant l’impact social des restructurations. Ce qui est inquiétant, c’est que depuis plusieurs années, elle est l’objet de mesures d’économies. Celles-ci s’accompagnent d’une stigmatisation des allocataires sociaux et plus particulièrement des chômeurs », déclarait-il dans le journal « En Marche » du mois de décembre.

La solidarité a un prix

Avec un budget global de 55 milliards d’euros par année, la sécurité sociale en Belgique est coûteuse, sans doute trop coûteuse pour le gouvernement Michel Ier, qui ne cache pas sa volonté de réduire massivement les cotisations sociales des employeurs, mais aussi des travailleurs. Un manque à gagner qui devra être compensé. Ce qui le sera par l’effet retour de la création d’emplois, assure le gouvernement de Charles Michel.

Reste à voir si la réduction des cotisations soutiendra véritablement la compétitivité, sans quoi la soutenabilité de la sécurité sociale en Belgique risque d’être fortement mise à mal et l’avenir de notre système de solidarité nationale en péril...

Delphine Hotua



Commentaires - 1 message
  • Il serait intéressant de mesurer le coût social et... économique lié à la réduction du budget global de la sécurité sociale.

    OlivierC lundi 16 mars 2015 08:46

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.