La technologie au service des seniors

La technologie au service des seniors

Afin de permettre aux seniors de rester chez eux le plus longtemps possible et en toute sécurité, une start-up anversoise propose une solution. Elle commercialise Vital, un ensemble de détecteurs à domicile capables de déclencher une alarme en cas de problème.

De plus en plus de réponses novatrices apparaissent pour répondre au défi du vieillissement de la population et ses conséquences. En effet, les places en home se font rares et les seniors souhaitent rester dans leurs logements le plus longtemps possible. Pourtant, rester chez soi à un âge avancé peut être la source de certaines inquiétudes. Que faire lorsque le senior tend à devenir de plus en plus dépendant, mais insiste pour rester chez lui ? Senso2Me a développé un système de capteur qui alerte les proches et une structure spécialisée en cas de problème.

Un système adapté à chaque mode de vie

"Les critères, vous les spécifiez vous-même, explique Mr Van Buyten, administrateur délégué de Senso2Me, au journal Le Vif. Nous contrôlons en temps réel l’éclairage, le son et les mouvements et dans cet ensemble contextuel, nous recherchons des modèles. Si Vital observe par exemple que quelqu’un reste deux heures de suite dans la salle de bain, le système peut déclencher l’alarme, si vous l’avez ainsi prévu. Cela se fait évidemment dans le respect de la vie privée du senior : nous ne tenons à jour aucune donnée qui soit trop personnelle ". Le senior bénéficiant de Vital doit désigner un administrateur et intégrer un réseau de personnes susceptibles de réagir à l’alerte.

Intégrer le personnel de soins

Le dispositif se décline aussi en centre de soins ou en résidences-services. Adapté à son environnement, Vital développe des compétences pour aider les professionnels de soins : les détecteurs peuvent calculer le temps requis à la prise en charge du chaque senior, et peut prévenir si celui-ci a besoin d’aide en indiquant son emplacement. Pour Mr Van Buyten, c’est une petite révolution pour le secteur, et une grande aide pour les professionnels. "A une époque où le secteur des soins est toujours davantage placé sous le signe de l’efficience et de la réduction des coûts, le système peut fournir de précieuses informations, afin d’optimiser la vie et le bien-être des résidents."

Déjà en vogue chez les professionnels

" Het Zorgbedrijf Antwerpen nous a fait immédiatement confiance. Ils ont, l’année dernière, acheté plus de mille systèmes, qu’ils ont installés dans leurs centres de soins en habitation, résidences-services et locations individuelles aux seniors avec le soutien ou non d’une centrale de soins et d’un point de support 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, permettant une intervention dans les quinze minutes. D’autres organismes de soins dans ce pays et à l’étranger nous ont déjà montré leur intérêt. Parmi les clients possibles, il y a aussi les centrales d’urgence, comme Mutas à Bruxelles, qui gèrent dès à présent aussi nos alarmes, ainsi que le secteur des assurances " , souligne Mr Van Buyten.

La Rédaction

- L’habitat intergénérationnel en plein boom à Bruxelles
- Abbeyfield, vieillir ensemble sur le mode participatif
- Le projet 109, la création de liens entre les seniors et les migrants
- Espace-seniors analyse l’habitat Kangourou



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.