La Wallonie contre le travail d’intérêt général pour les chômeurs

La Wallonie contre le travail d'intérêt général pour les chômeurs

Eliane Tillieux (PS), nouvelle ministre de l’emploi au Gouvernement wallon, est contre les travaux obligatoires pour les chômeurs. Dans une interview pour le journal Le Soir, elle propose de limiter les sanctions, en accompagnant davantage.

Les négociateurs de la coalition suédoise parlent actuellement d’instaurer un système de travaux d’intérêt général pour les demandeurs d’emploi. Depuis la dernière réforme de l’Etat, les Régions ont également leur mot à dire, elles héritent notamment du contrôle des chômeurs et leur accompagnement. Eliane Tillieux, nouvelle ministre wallonne de l’Emploi, a pris position : ce sera « non » pour la Wallonie.

« Une fausse bonne idée »

Dans le quotidien Le Soir, Eliane Tillieux s’explique : « C’est une fausse bonne idée, parce que si on oblige des gens à travailler dans des secteurs en concurrence, on va avoir deux types de travailleurs. Des personnes payées au rabais et qui sont obligées de travailler pour garder leurs allocations. Et des personnes avec des statuts ordinaires et qui travaillent pour des entreprises saines et qui tournent bien. »

«  Faire disparaître un chômage pour en recréer un nouveau »

La ministre de l’Emploi prend donc la même direction que l’Université Catholique de Louvain, pour qui l’idée du travail d’intérêt général pour les chômeurs est une mauvaise idée. Il ne s’agirait que d’effectuer une concurrence supplémentaire pour les entreprises et "faire disparaître un chômage pour en recréer un nouveau", commente la ministre dans son interview.

Moins de pression et plus d’accompagnement

Selon Eliane Tillieux, «  Il est hors de question de jeter les gens dans la précarité ». La ministre souhaite « que le Forem s’assure que les chômeurs disposent de tous les outils, bénéficient du soutien nécessaire, mais qu’ils assument aussi leurs responsabilités et augmentent leurs chances et leurs compétences ».



Commentaires - 1 message
  • je serai exclue au 1er janvier avec 2 enfants à charge.
    je trouve cela complètement bête d'exclure des chefs de famille et non pas des cohabitants.

    canada05 jeudi 30 octobre 2014 17:13

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.