La Wallonie doit faire des efforts concernant les maisons de repos

La Wallonie doit faire des efforts concernant les maisons de repos

A travers un courrier adressé à Maxime Prévot, la Fédération des CPAS interpelle le gouvernement Wallon concernant la note d’orientation relative aux maisons de repos.

Depuis la 6ème réforme de l’Etat , ce sont les Régions qui sont désormais compétentes pour les matières qui touchent les maisons de repos et de soins. En Région wallonne, suite à une récente note d’orientation concernant le secteur, La Fédération des CPAS a transmis au Ministre Maxime Prévot une série de recommandations.

Un besoin de continuité

Le transfert des compétences de l’Etat aux Régions a considérablement bouleversé le secteur. La Wallonie a du mal à mettre rapidement en place des structures efficaces. Tel est le cas avec la Commission Accueil et Hébergement des Personnes Agées, fruit d’un consensus entre les Fédérations de maisons de repos dans un premier temps, et avec les mutuelles dans un second temps. Cette commission devait être installé par l’AVIQ, mais n’a toujours pas vu le jour. De plus, l’INAMI s’occupe toujours de la gestion opérationnelle du financement, sachant que la Région doit pourvoir être capable de reprendre le flambeau l’année prochaine. La Fédération des CPAS craint une rupture de continuité dans cette passation de pouvoirs.

Plus de lits !

Le vieillissement de la population se ressent sur les maisons de repos, qui ont de plus en plus de mal à accueillir les personnes âgées, faute de places et de moyens. Dans le courrier adressé à Maxime Prévot, la Fédération des CPAS exprime la nécessité d’un plan d’action sur plusieurs années afin de répondre à l’augmentation de la demande, mais aussi sa transformation. En effet, les profils des entrants des maisons de repos se sont modifiés. Le nombre des personnes dites "autonomes" a diminué, laissant place à des patient ayant besoin de plus d’accompagnement et de soins. Cela implique donc un besoin de financement plus important.

Un problème financier

Le gouvernement wallon souhaiterait calquer ce qui a été fait pour les hôpitaux aux maisons de repos. Il serait alors question de subventions accordées pour des investissements, via un forfait, avec des critères de ciblages. Dès lors, il faudrait trouver des marges en accord avec les contraintes qu’imposent l’UE. Enfin, le gouvernement propose également d’ouvrir le régime de subventions au secteur marchand. Cette question, très actuelle, fait énormément débat dans le secteur, qui ne souhaite pas voir une privatisation des soins de santé devenir la norme en vigueur, au dépends de la qualité. La Fédération des CPAS souhaite que le gouvernement se penche sur une solution personnalisée pour les maisons de repos. La priorité, pour la Fédération est le traitement les dossiers de subvention des maisons de repos (publiques et associatives), sur liste d’attente depuis longtemps. Celles-ci doivent être traitées avant l’entrée en vigueur d’un quelconque nouveau régime.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.