Le CIRÉ met en garde contre une nouvelle crise des réfugiés

Le CIRÉ met en garde contre une nouvelle crise des réfugiés

Le CIRÉ met en garde contre une nouvelle crise des réfugiés suite à la décision du gouvernement de fermer des places d’accueil. L’association insiste sur le respect des engagements d’accueil pris au niveau européen.

La Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers (CIRÉ ASBL) exprime sa crainte quant à la fermeture des places d’accueil pour les demandeurs d’asile suite à la diminution du nombre de nouveaux arrivants en Belgique. Le CIRÉ et Vluchtelingenwerk considèrent que cette position relève de "l’imprudence et d’un défaut de vision" sur la question des réfugiés. Selon eux, il faut maintenir un nombre de places suffisant pour éviter de se retrouver dans une situation de crise comme l’été passé, où des places avait été créées en urgence pour faire face au flot de nouveaux arrivants.

Tirer des leçons

Le CIRÉ déplore que le gouvernement n’ait pas pu tirer des leçons des erreurs du passé. "S’il est vrai que les demandeurs d’asile arrivent moins en Belgique depuis quatre mois, il faut rappeler que la situation était la même il y a un an : des arrivées en diminution au début de 2015. Puis, une soudaine augmentation des arrivées dès l’été, qui n’avait pas été anticipée. Cela a nécessité la création de places dans l’urgence, souvent coûteuses et inadaptées", relate Malou Gay, co-Directrice du CIRÉ.

Relocalisation des réfugiés

Le CIRÉ rappelle que les engagements d’accueil pris au niveau européen en matière de relocalisation et de protection des réfugiés nécessitent le maintien d’un nombre de places suffisant. "Sur les 3.812 personnes qui doivent être relocalisées en Belgique d’ici fin 2017(...), seules 24 seraient arrivées d’Italie et 200 devraient arriver (...) de Grèce", explique M. Gay. Fermer les places d’accueil inoccupées serait donc inapproprié à l’heure où les chiffres de relocalisation sont très faibles au regard de la situation des réfugiés aux frontières. Le CIRÉ espère que le gouvernement tiendra compte de ces éléments.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.