Le Communiqué de Maggie De Block est une surprise totale

Le Communiqué de Maggie De Block est une surprise totale

Les sages-femmes ne comprennent pas la position qu’adopte la ministre de la Santé dans son dernier Communiqué en ce qui concerne le raccourcissement du séjour en maternité.

Les sages-femmes sont sous le coup de l’étonnement. Depuis plus d’un an maintenant, tout le secteur met en place des mesures concrètes pour tendre vers un raccourcissement général du temps passé en maternité après l’accouchement. Suite à la décision de la ministre, des initiatives voient le jour et des projets pilotes ont été lancés. Or, cette semaine, coup de théâtre : Maggie De Block fait marche arrière et explique, dans un communiqué, « qu’elle n’a pas raccourci la durée de séjour en maternité à 3 jours et qu’un ministre n’a jamais eu le pouvoir de décider combien de temps un patient pouvait rester à l’hôpital ». Pour Anne Niset, présidente de l’AFSFC et Vanessa Wittvrouw, présidente de l’UpSfb, c’est l’incompréhension.

Un énorme questionnement

Ce Communiqué est une réelle surprise pour le secteur et est en désaccord total avec les pratiques de terrain mises en place depuis presque un an à présent. « C’est absolument insensé. Tout un réseau (les hôpitaux) n’aurait pas mis sur pieds ces mesures très pragmatiques de raccourcissement de séjour en maternité (qui en plus ne leur rapportent absolument rien au niveau économique), s’ils n’avaient pas compris, in fine, que la ministre voulait raccourcir le séjour », explique Anne Niset. Et Vanessa Wittvrouw d’ajouter : « Et les décisions prises par la ministre il y a maintenant plus d’un an, ont actuellement des conséquences pour les mamans, en ce qui concerne les mesures pratiques prises par les hôpitaux. Par exemple, aujourd’hui, si une maman a des contractions à 22-23h, l’hôpital va lui conseiller de ne pas venir avant 01h du matin, pour justement calculer correctement son séjour en maternité. Donc les hôpitaux les mettraient dans l’inconfort parce qu’ils n’auraient pas compris la ministre ? Je revois encore les communiqués de 2014, qui stipulaient qu’en concertation avec les sages-femmes, l’objectif était de raccourcir le temps de séjour en maternité… Et maintenant, elle fait totalement marche-arrière. Ça nous parait très bizarre. »

Toujours dans cette optique, une mesure entrée en vigueur est celle des amendes. En effet, depuis que la réduction du séjour en maternité est de mise, les hôpitaux qui gardent les patientes plus longtemps, doivent payer des amendes. « Donc la ministre vient maintenant dire que « Ce n’est pas elle qui a raccourci le séjour en maternité », alors que les hôpitaux doivent à l’heure actuelle payer une amende s’ils gardent une patiente plus longtemps que les 3 jours établis ? C’est vraiment un énorme questionnement, nous ne comprenons pas ce Communiqué ni où elle veut en venir… »

Et que dit Maggie De Block ?

Comme elle l’avait fait pour les psychothérapeutes, Maggie De Block reste sourde à toute demande d’explications. « J’ai envoyé plusieurs demandes d’explications à son chef de Cabinet et je n’ai jamais eu aucune réponse », explique Vanessa Wittvrouw. « Est-ce que c’est de la manipulation de sa part ? Est-ce qu’elle veut faire marche arrière ? (bien que ça nous étonnerait)… Aucune idée, c’est un gros point d’interrogation pour nous » … « Ou alors, elle fait ça parce qu’elle est moins populaire pour le moment » ? ajoute Anne Niset, avec un clin d’œil.

Affaire à suivre…

[Lire aussi : Les sages-femmes sont en pleine mutation]



Commentaires - 1 message
  • Je pense que Maggy Deblock débloque complètement.
    Une chose que j'aimerais savoir a t-elle eu des enfants ??????????

    nanoune700 vendredi 9 décembre 2016 18:04

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.