Le CPAS de Namur ouvre la première Pension de famille wallonne

Le CPAS de Namur ouvre la première Pension de famille wallonne

Le CPAS de Namur a inauguré son projet de Pension familiale ce jeudi. Pour la première fois en Wallonie, un CPAS offre aux personnes fragilisées la promesse d’un logement illimité.

Philippe Defeyt, président de CPAS de Namur ouvrait avec fierté ce jeudi la première Pension familiale permanente en Wallonie. A ses côtés, Maxime Prévot (cdH) et Paul Furlan (PS), les ministres de l’Action sociale et du Logement.

Répondre aux besoins de personnes à faibles ressources

Le CPAS de Namur nous livrait en janvier dernier son enthousiasme quant à son projet de Pension de famille : 8 logements autonomes, 2 pièces communes (salon et salle à manger), ainsi qu’une buanderie et un petit jardin laissé aux soins des résidents. C’est désormais chose faite, grâce aux 200. 000 euros de subsides accordés par la Région wallonne dans le cadre d’un appel à projets de 2010 pour la création de nouveaux logements sociaux permanents.

Durée de séjour illimitée

Inspiré par la Fondation Abbé Pierre, en France, la Pension de famille de Namur a l’ambition d’offrir un abri durable aux personnes en difficultés. Les pensionnaires des 8 logements sociaux peuvent donc s’installer pour une durée illimitée, "ce qui apaise le résident" déclare le CPAS au micro de la RTBF. Sans la menace imminente de se retrouver à la rue, les habitants peuvent se construire un avenir autonome plus sereinement. Le CPAS met aussi à leur disposition un hôte pour les accompagner et faciliter la vie commune au quotidien.

L’espoir du CPAS de Namur est de voir son initiative inspirer d’autres acteurs communaux en Wallonie. A terme, si ces structures peuvent se développer, il y a un espoir que les Pensions de famille puissent non seulement secourir les personnes et couples en difficulté, mais aussi sauver des familles entières de la rue.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.