Le crowdtiming, un bénévolat 2.0

Le crowdtiming, un bénévolat 2.0

Le crowdtiming, issu des plateformes collaboratives, propose une nouvelle vision du bénévolat.

Néologisme qui provient de l’anglais « crowd » ( = foule) et « time » ( = temps), le crowdtiming est un dérivé du connu crowdfunding, ce système de financement participatif. Sauf qu’ici, en lieu et place d’argent, les personnes donnent leur temps pour contribuer à la réalisation d’un projet.

Le rôle du collectif

Le crowdtiming, qui se base sur le principe de l’économie collaborative, encourage les individus à donner chacun un peu de leur temps, en fonction de leur disponibilité. La force du collectif joue ici un rôle important, de même que la valeur positive du discours, qui se veut incitative et non réprobatrice. Le succès des projets est porté par le nombre de personnes qui y contribuent, dans une vision de « beaucoup qui donnent peu, changent plus que peu qui donnent beaucoup ». Plusieurs plateformes de crowdtiming ont vu le jour, comme Jamaafunding ou Fullmobs.

Fullmobs ?

Fullmobs est la première plateforme collaborative de crowdtiming. Elle héberge les projets qui ont besoin de mobiliser les personnes, selon un format collectif et ponctuel. En pratique, la plateforme aide les porteurs de projets à trouver les participants qui concrétiseront leurs idées. Comme la plupart des plateformes de crowdfunding, Fullmobs fonctionne avec un système de campagnes : le porteur du projet a un temps limité pour atteindre son objectif, qui (au lieu d’être financier) sont les participants. L’action à laquelle est invitée le participant ne demande aucune qualification préalable ,ce qui permet d’y participer en famille ou entre amis, et est soit digitale, soit physique.

En moins d’un an d’existence, la plateforme a relayé 45 campagnes, dont l’une « du balai les vieux e-mails », a connu une belle réussite. En effet, plus de 5000 personnes se sont mobilisées pour nettoyer leur boite mail, dans un souci écologique. D’une durée de 30 jours, l’action a permis la suppression de 6,8 millions, ce qui a engendré une économie d’électricité à raison de 1961 ampoules allumées 5h par jour pendant un an. Grâce à cette campagne, 1000 arbres ont été plantés au Sénégal et 60 tonnes de CO2 seront stockées pendant 30 ans.

Plus d’infos : http://fullmobs.org/



Commentaires - 2 messages
  • Et ça existe aussi en Belgique...sur la plate-forme Fovento www.fovento.be :)

    Lnderbo jeudi 4 août 2016 11:42
  • Merci !

    Modérateur jeudi 4 août 2016 16:49

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.