Qu'est ce que le métier de psychomotricien ?

Qu'est ce que le métier de psychomotricien?

Intéressé par une carrière de psychomotricien ? Cet article est fait pour vous !

La formation en psychomotricité existe depuis quelques années en Belgique mais demeure encore méconnue. Suite à la réforme des titres et fonctions de l’enseignement fondamental, le bachelier en psychomotricité fera bientôt partie des titres requis pour la fonction de « Maître de psychomotricité ». Une bonne nouvelle selon L’Union Professionnelle Belge des Psychomotriciens Francophones (UPBPF) qui se réjouit de cette mesure créatrice d’emploi. La réforme entre en vigueur le 1er septembre 2016, l’occasion de s’intéresser aux spécificités d’un métier d’avenir !

Champs d’action

Divers champs d’application concernent le domaine de la psychomotricité. Parmi ceux-ci : le dépistage, la prévention et le traitement des troubles psychomoteurs du patient. Lorsque le psychomoteur intervient dans le cadre de la petite enfance, son travail aura une visée éducative. Il pourra mettre l’accent sur l’intégration sociale, mais aussi sur l’apprentissage scolaire. La méthodologie choisie consiste à soutenir le développement de l’enfant dans son milieu social, au travers "des expériences corporelles renouvelées". Les outils sont multiples et peuvent englober le jeu, la relaxation, etc.

Domaines pris en charge

La liste des troubles pris en charge par la psychomotricité ci-dessous permet de se faire une idée plus précise du métier :

- Le développement psychomoteur
- La stimulation psychomotrice et sensori-motrice dans les interactions précoces, les troubles psychomoteurs liés au retard d’acquisition motrice ou neuromotrice (troubles de la maturation et de la régulation tonique et posturale, ...)
- Les troubles psychomoteurs liés aux troubles de structuration (troubles du schéma corporel, de la latéralité, de l’organisation spatio-temporelle, ...)
- Les dysharmonies psychomotrices
- Les troubles tonico-émotionnels
- Les désordres liés à l’inhibition psychomotrice, à l’instabilité psychomotrice
- Les troubles du comportement ou de la personnalité
- Les troubles de la représentation du corps, d’origine psychique ou physique (image du corps)
- Les troubles psychomoteurs liés aux assuétudes, aux détériorations post-traumatiques, au vieillissement, aux maladies
- Les déficiences intellectuelles, sensorielles, motrices ou psychiques

Débouchés

Le psychomotricien est un auxiliaire médical dont l’intervention s’appuie sur une prescription médicale. Il exerce sa fonction au sein d’un établissement ou d’un service hospitalier ou encore en tant qu’indépendant. On le trouve au sein d’établissements scolaires, hôpitaux, cliniques privées ou publiques, structures accueillant des enfants touchés par un handicap, maisons de retraite, etc. Malgré l’étendue des possibilités, le psychométricien aura surtout tendance à se diriger vers le secteur des soins, que celui de l’éducation. La future harmonisation des titres et fonctions incitera elle d’autres à rejoindre les milieux éducatifs ?

N’hésitez pas à participer, commenter et réagir sur nos réseaux sociaux ou Forum.



Commentaires - 3 messages
  • Quand est-il alors des personnes qui ont fait 3 années de supérieur et une spécialisation en psychomotricité? C'est pour du beurre? si oui, cette année de spécialisation ne doit-elle pas être supprimée pour évité une année de "trop"?
    Je suis dans ce cas, j'ai fait un bac en psychologie suivi d'une année de spécialisation en psychomotricité et quoi, pour rien? Quelle injustice! tout le monde n'à pas les moyens financiers et autres de refaire trois années comme ça... Quel système !

    Missplay jeudi 11 février 2016 09:09
  • Votre question est légitime, cela dit il n'est pas possible de considérer les Bacheliers sortant de 3 ans d'études complètes en psychomotricité au même titre que ceux qui ont fait une seule année de spécialisation, quand ce n'est pas quelques modules pa-ci par-là pour certains...
    Le système devait être réformé avec la mie en place dece nouveau Bachelier, c'est donc légitime que les accès à la profession et les conditions ( remboursement mutuelle etc...) soient revus.
    Cela dit, si je ne me trompe pas, les psychomotriciens issus d'anciennes formations pourrit toujours exercer en justifiant de leur pratique, on ne peut pas vous retirer votre expérience!

    Angel_night jeudi 11 février 2016 09:46
  • malheureusement, en milieu hospitalier, c'est beaucoup d'observation, beaucoup de dossier, très peu de prise en charge pour des résultats mitigés. en bref, encore une profession (dans le milieu hospitalier) pour creuser les budgets de la sécurité sociale.

    excalibury jeudi 11 février 2016 11:23

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.