Le moratoire pour les MRS est adopté

Le moratoire pour les MRS est adopté

Le vendredi 30 juin, la Commission communautaire commune (CCC) a décidé d’adopter un moratoire concernant le nombre de lits en Maison de Repos et de Soins (MRS).

Le 21 juin dernier, la commission santé abordait un texte d’ordonnance afin de fixer un moratoire concernant les lits en MRS. Déposé par Didier Gosuin, Céline Fremault, Guy Vanhengel et Pascal Smet, le texte doit permettre d’adapter le nombre de places à la demande de lits. En effet, cette décision part du constat suivant : trop de lits de maisons de repos restent inoccupés alors que l’offre de lits court séjour ou avec un encadrement spécifique est beaucoup trop faible. Il est donc nécessaire de réguler l’offre et la demande. Pour cela, le moratoire va initier une réorientation de l’offre des maisons de repos afin que ces dernières puissent répondre aux besoins de chacun.

Des objectifs chiffrés

Le principal objectif est de réorienter 600 lits "Maison de repos" en 400 lits "Maison de repos et de soins", qui offrent un accompagnement spécifique pour les patients dépendants, et 120 lits "Maison de repos" seraient transformés en 100 places de "Court séjour". Ces mesures visent à permettre aux seniors de rester le plus longtemps à leur domicile. Cette opération donnera la priorité aux CPAS et au secteur associatif, afin de mieux équilibrer le poids des différentes institutions à Bruxelles. Cela aura aussi une incidence positive sur l’accessibilité financière des seniors et de leurs familles.

Un secteur en pleine mutation

Le secteur des Maisons de Repos et de Soins est en train d’être réformé en Belgique. En effet, le moratoire concernant les MRS n’est pas la seule mesure mise en place par l’exécutif. Le secteur des MRS va aussi connaitre de grands changements dans son mode de contrôle des institutions. L’Agence pour une Vie de Qualité (AViQ) va intégrer une nouvelle dynamique, axée sur l’écoute et le conseil. Le but de ces réformes est de répondre réellement aux besoins présents tant au niveau des équipes de soins que des patients.

La Rédaction

[A lire]

- Du muguet pour les travailleurs
- Journée type d’une aide soignante en maison de repos
- 200 millions pour les maisons de repos wallonnes
- Bruxelles prévoit un moratoire sur la création de lits en maison de repos
- Et cette assurance autonomie ?
- L’AViQ remet les pendules à l’heure
- Le vieillissement socio-démographique en Wallonie engendre de nouveaux défis
- Assurance autonomie, la Fédération des CPAS rend un avis



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.