Le nombre d'euthanasies a doublé en deux ans

Le nombre d'euthanasies a doublé en deux ans

En deux ans, le nombre d’euthanasies pratiquées aurait augmenté de 50%. Pour autant, les euthanasies sont marginales et représentent seulement moins de 2% du nombre de décès total. Ces chiffres ont été dévoilés dans un rapport de la Commission fédérale de Contrôle et d’Evaluation de l’euthanasie.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi en 2002, le nombre d’euthanasies pratiquées augmente de plus en plus chaque année. En 10 ans, le phénomène serait devenu moins tabou, ce qui explique cette forte hausse.

4 à 5 euthanasies par jour

En 2012 et 2013, 3.239 décès liés à une euthanasie ont été recensés contre 2.086 en 2010 et 2011. En Belgique il y aurait 4 à 5 euthanasies par jour pratiquées pour la moitié d’entre elles au domicile du patient. Les Flamands y auraient plus recours que les Francophones : seulement 20% des demandes d’euthanasies sont des demandes en français. Depuis 2002, date d’entrée en vigueur de la loi, les mentalités auraient fort changé.

Les personnes âgées sont les plus concernées

61% des euthanasies sont pratiquées chez les patients de plus de 70 ans. Un tiers des euthanasies sont pratiquées chez les plus de 79 ans. La limite du rapport publié par la Commission fédérale de Contrôle et d’Evaluation de l’euthanasie est de ne pas donner le nombre exact d’euthanasies pratiquées en Belgique. En effet, un certain nombre d’euthanasies ne sont pas déclarées bien que la loi l’exige.

Cancer mais pas que

Les conditions de recours à l’euthanasie sont de souffrir d’une maladie grave et incurable. 73% des euthanasies sont pratiquées sur des personnes souffrant de cancer. Les malades souffrant de maladies neurologiques comme la sclérose en plaques, Parkinson et Alzheimer sont plus nombreux à faire des demandes d’euthanasies. Les maladies neuropsychiatriques représentent seulement 4% des euthanasies. Enfin, seulement 13% des euthanasies sont pratiquées sur des patients dont la mort n’est pas prévue rapidement.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.