Le séjour en maternité n'est pas raccourci

Le séjour en maternité n'est pas raccourci

Beaucoup de fausses informations au sujet de la durée du séjour à l’hôpital des jeunes mamans ont récemment circulé dans les journaux, à la télévision et sur les réseaux sociaux. Maggie De Block, ministre de la Santé, nuance et affirme ne pas l’avoir raccourci.

La ministre De Block n’a pas raccourci la durée de séjour en maternité à 3 jours. Au sein d’un communiqué de presse, elle entend mettre les choses au clair quant aux "fausses informations" qui ont récemment circulé sur le sujet. Elle affirme que "la durée réelle d’hospitalisation de la maman et de son bébé est une décision prise par le médecin, qui se fait en coordination avec la sage-femme et la mère elle-même" et qu’"un ministre n’a jamais eu le pouvoir de décider combien de temps un patient pouvait rester à l’hôpital".

Durée du séjour

Pour les accouchements en particulier, on observe que la durée moyenne de séjour à l’hôpital est plus élevée en Belgique que dans de nombreux autres pays. Les données reprises dans le Health at a glance 2016 de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques montrent que la durée moyenne européenne du séjour hospitalier pour les accouchements sans complication était de 3,2 jours en 2014. En Belgique, ce chiffre s’élevait à 3,8 ; à 2,4 en Espagne et à 2,3 en Suède.

Pas d’incidence négative

Il ressort de différentes études menées dans d’autres pays avec des durées de séjour plus courtes, qu’un séjour hospitalier plus court n’a pas d’incidence négative sur la satisfaction des mamans ni sur la santé de l’enfant et la mère, à condition d’offrir un soutien adapté aux mamans après l’accouchement. Il s’agit par exemple d’un accompagnement supplémentaire à domicile offert par le médecin généraliste, la sage-femme, les infirmiers , l’aide à la maternité, l’ONE, etc. Les visites à domicile par la sage-femme peu de temps après la naissance sont en effet entièrement remboursées par l’assurance maladie-invalidité.

Séjours inutilement longs

L’accord de gouvernement de 2014 stipule que "nous voulons éviter des séjours hospitaliers inutilement longs" et après la présentation du plan d’approche de la réforme du financement des hôpitaux, le gouvernement a reçu un feedback très positif du secteur. Celui-ci a montré qu’un accouchement avec séjour hospitalier écourté était un thème évident pour le secteur.

Projets pilotes

Partant de ces constats, la ministre a sélectionné fin février 2016 7 projets pilotes visant à optimaliser l’organisation des soins pour la mère et son bébé, avant, pendant et après le séjour à l’hôpital (équipe multidisciplinaire impliquée dans les soins périnatals, plan d’accompagnement...) L’objectif principal des projets pilotes est d’augmenter autant que possible la satisfaction des femmes par rapport à la qualité des soins à l’hôpital et à domicile. Un deuxième objectif est que les budgets des hôpitaux disponibles soient affectés de manière encore plus efficiente. Les projets pilotes durent deux ans et feront l’objet d’une évaluation annuelle, qui permettra de déterminer si des adaptations doivent être opérées. Au terme de cette période de 2 ans, le gouvernement examinera quels aspects des projets seront introduits plus largement.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.