Le test DPNI (presque) intégralement remboursé

Le test DPNI (presque) intégralement remboursé

Le test DPNI est un test prénatal non invasif dont l’objectif est de détecter les fœtus présentant le syndrome de Down. Grâce au Dépistage Prénatal Non Invasif (DPNI), il n’est plus nécessaire de réaliser un grand nombre d’amniocentèses, qui peuvent provoquer une fausse couche.

La Trisomie 21, ou Syndrome de Down, est le handicap génétique le plus fréquent en Belgique. De plus en plus d’infrastructures sont mises en places pour les personnes autistes. La naissance d’un enfant porteur du Syndrome de Down concerne une grossesse sur 650. Dès lors, près de 4 femmes sur 5 ont recours au dépistage, qui s’effectuait auparavant par amniocentèses. Un nouveau type de test a été mis en place. Le test prénatal non invasif permet, sur base d’un prélèvement de sang de la femme enceinte, de dépister le syndrome de Down chez le fœtus par examen de l’ADN du bébé qui s’y trouve.

Le test DPNI

En moyenne, environ cinquante interruptions involontaires de grossesse par an surviennent en Belgique après une amniocentèse dont l’objectif était de détecter le syndrome de Down. C’est donc un dépistage à haut risque pour le fœtus. Une nouvelle technique a été développée depuis quelques années : le test de dépistage prénatal non invasif. Plus sure, et plus précis, ce test a cependant un coût important (460€). Le test DPNI étudie l’ADN du fœtus dans le sang de la mère, élimine tout risque de fausse couche et découvre la trisomie dans 99,8 % des cas.

Un accès pour toutes

Le remboursement du DPNI est en discussion depuis 2015, suite à une recommandation du KCE. Le Comité de l’assurance, composé de représentants des prestataires de soins a approuvé ce remboursement ce 29 mai 2017. La ministre a dès lors décidé de dégager 15 millions d’euros pour le remboursement de ce test. Il sera gratuit pour les femmes bénéficiaires de l’intervention majorée, et de 8.68 euros pour les autres patientes. « Nous voulons en premier lieu éviter ces fausses couches. Parallèlement à cela, nous voulons mettre ce test à disposition de toutes les femmes enceintes qui souhaitent effectuer le test. Et nous y sommes maintenant parvenus » déclare Maggie De Block. La Belgique devient le premier pays européen où le test DPNI est presque gratuit.

La Rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.