Les ASBL du Hainaut vont être passées au crible

Les ASBL du Hainaut vont être passées au crible

Au nom d’une meilleure transparence , le Collège de la province du Hainaut a chargé son audit interne indépendant d’ "analyser la pertinence actuelle de chaque ASBL, les modes de fonctionnement et les situations financières".

En Région flamande, l’ASBL CEVI a récemment été interpellée pour ses pratiques de gestion surdimensionnées,. Du côté wallon, le Collège de la Province du Hainaut a pris une décision pour le moins radicale après avoir entendu Annie Taulet, députée provinciale, qui a tenté de s’expliquer sur ses "comportements interpellants et contraires aux valeurs étiques" dans la gestion financière de son ASBL. En effet, elle aurait touché, comme son collègue Bernard Liébin, 18.000 euros/ an pour participer à quelques réunions. Même si elle n’a finalement pas été inquiétée, cette affaire a fait réfléchir le Collège qui a demandé une analyse détaillée de toutes les pratiques de gestion des ASBL de la province. Le Conseil provincial statuera sur cette démarche le 21 février prochain.

Mission "spécifique" et "urgente"

Le scanning des ASBL du Hainaut devrait commencer le 1er septembre 2017. Une date assez rapprochée pour cette mission qualifiée de "spécifique" et "urgente" par le Collège provincial. L’idée est d’accroître la transparence en analysant la pertinence de chaque ASBL, son mode de fonctionnement, ainsi que sa situation financière. Concernant les dispositions relatives aux rémunérations, point déclencheur du remue-ménage qui se prépare, le Collège a annoncé qu’un avis juridique a été sollicité auprès de la tutelle wallonne.

Indépendance garantie

Pour accomplir cette mission, le Collège de la province du Hainaut a fait appel a son audit interne indépendant, ce qui garantit son indépendance. Le comité d’audit, constitué de représentants du Conseil provincial et d’experts extérieurs, devra remettre un rapport aux autorités de la province. Les impératifs de gouvernance de chaque ASBL seront minutieusement examinés et l’audit s’assurera de "la pertinence actuelle de chacune d’entre elles afin de considérer si leur nombre peut être diminué sans porter atteinte à la qualité du service."

La rédaction

[A lire] :

- Gouvernance des ASBL : grande opération "patte blanche" en Hainaut



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.