Les associations psycho-sociales se forment au relationnel

Les associations psycho-sociales se forment au relationnel

Tel un laboratoire où les participants peuvent expérimenter et s’approprier les outils qui leur servent dans la pratique professionnelle, la formation continuée se met au service des acteurs psycho-sociaux. Et en la matière, l’École des Parents et des Éducateurs a pignon sur rue...


-  Développement professionnel : une formation pour devenir formateur

- Les formations pour les professionnels de l’enfance saturées

L’École des Parents et des Éducateurs (EPE) existe depuis 1949 en Belgique francophone. Elle œuvre dans le soutien à la parentalité au sens large. A l’origine, tel soutien prenait place dans les milieux bourgeois qui faisaient appel à l’école des parents pour aborder avec leurs enfants les thématiques liées à la sexualité.

Les relations interpersonnelles au cœur des formations

Aujourd’hui, l’EPE répond principalement à des besoins professionnels : « Notre mission consiste à soutenir la parentalité, qu’elle soit directe ou indirecte, c’est-à-dire qu’on s’adresse principalement aux professionnels en lien avec les enfants : enseignants, personnel des crèches, éducateurs, psychologues, plannings familiaux, associations de jeunesse,... avec aussi, à la marge un public de parents » explique, Jean-Luc Vercaemst, chargé de communication et pilote des formations programmées à l’EPE.

Développer la bientraitance dans l’équipe, évaluer un projet, faire bon usage des émotions dans le travail social ou encore devenir responsable d’une équipe dans le non-marchand, voilà quelques-unes des formations dernièrement proposées par l’EPE. Dans l’ensemble, elles visent toutes à donner des outils pour améliorer les relations interpersonnelles, comme le souligne, dans le dernier numéro du trimestriel REPERES, Guy Veny, licencié en communication sociale, coach certifié et formateur à l’EPE « La formation permet de rentrer dans un univers où chacun ira percevoir, jauger l’efficacité des outils et processus : la recherche de lui-même, la découverte des autres, de ses propres talents et ceux des autres, du bien-être et de l’apaisement de construire quelque chose ensemble, de s’y sentir bien, impliqué et d’y apporter l’énergie nécessaire à sa réussite. »

Mieux communiquer pour mieux travailler

Car souvent derrière une problématique se cachent des problèmes relationnels : « stress, difficulté à travailler ensemble, gestion de réunion, conflit avec l’équipe,... la majorité des besoins des participants concernent des problèmes de communication au sens large », constate Jean-Luc Vercaemst qui précise que l’EPE fait peu de formations ex cathedra : « de manière générale, les formations partent du vécu et des problématiques rencontrées par les participants. »

Pour développer les ressources des personnes à cet égard, différentes méthodes existent. Parmi elles, la méthode Thomas Gordon qui met à l’avant-plan un souci d’efficacité relationnelle. Autre formation à succès proposée par l’EPE : la communication non violente, pour qui désire développer une communication de qualité avec ses collègues, son entourage professionnel et les bénéficiaires du service.

A chaque besoin, sa formation

D’un point de vue pratique, les formations proposées par l’EPE sont ouvertes à tous. Des formations ou accompagnement d’équipe à la demande sont également possibles. Ce qui permet une approche personnalisée afin de répondre au mieux aux besoins des équipes. De plus, ces formations à la carte tiennent compte des contraintes propres aux institutions (lieux, moments, durée,...) puisque les formateurs se déplacent partout sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Par ailleurs, pour les travailleurs salariés des organismes relevant des sous-commissions paritaires 319.2 (établissements et services d’éducation et d’hébergements), 327.2 (entreprises de travail adapté subsidiées par la COCOF, 329.2 et 329.3 (associations socioculturelles et sportives ) et 332 (aide sociale et soins de santé), les formations sont gratuites grâce à un subside des fonds sociaux APEF.

Delphine Hotua

N’hésitez pas à vous exprimer et commenter sur nos réseaux sociaux ou Forum !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.