Les différentes filières de formation pour devenir éducateur

Les différentes filières de formation pour devenir éducateur

Le champ de l’aide sociale séduit une frange grandissante de la population, majoritairement féminine. Parmi les métiers phares du secteur : celui d’éducateur. Focus sur les filières d’études possibles afin d’obtenir une certification reconnue.

Si dans le temps, l’intervenant social n’avait pas ou peu de qualifications spécifiques, les choses ont bien changé. Aujourd’hui, plusieurs filières de formation mènent aux titres d’éducateur en Belgique. L’apprenti fera d’abord le choix entre suivre une formation dans l’enseignement secondaire ou dans le supérieur. Une fois décidé, il devra - quel que soit son choix - privilégier un enseignement de plein exercice ou une formation en promotion sociale.

Agent d’éducation à la sortie des humanités

L’enseignement secondaire permet d’obtenir l’appellation « agent d’éducation », grâce notamment à une formation de plein exercice. Cette filière d’études est organisée au niveau du dernier degré de l’enseignement technique secondaire supérieur (5-6 TQ). Elle délivre le Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur (CESS) à condition que l’élève réussisse la formation de base. Une soixantaine d’écoles proposent cette filière.

Par ailleurs, il est également possible de s’orienter vers une formation de promotion sociale, toujours dans le cadre de ses humanités. Le titre ici délivré est celui de « certificat de qualification éducateur », qui est équivalent au certificat de qualification « agent d’éducation » cité ci-dessus, puisqu’il délivre les mêmes compétences, comme définies par la Commission communautaire des Professions et des Qualifications (CCPQ).

Une formation par le terrain

En Fédération Wallonie-Bruxelles, 7 établissements organisent des humanités d’éducateur en promotion sociale : 2 à Bruxelles, un à Frameries, un à Charleroi (Roux), un à Erquelinnes, un à Namur et un à Liège. L’accès se fait sur base du titre de C2D, c’est-à-dire le certificat du deuxième degré, ou d’un examen d’admission.

Selon les « Carnets de l’éducateur », ces études sont proposées sur une durée de 3 ans. « Une de leurs particularités réside dans l’importance des stages à réaliser, au minimum 600 périodes » peut-on lire sur le site qui poursuit : « il est à noter que les étudiants qui réussissent la formation peuvent suivre un complément de formation pour obtenir un CESS, gage d’entrée dans certaines administrations et dans l’enseignement supérieur. »

Le supérieur, entre haute école et formation pour adultes

Avec les principes dits de Bologne, le titre de Graduat d’éducateur spécialisé s’est dupliqué et est devenu :

– bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éducatif

– bachelier en éducation spécialisée en accompagnement socio-sportif

En ce qui concerne l’enseignement supérieur de plein exercice, trois années sont organisées dans une douzaine de Hautes Écoles de la Communauté française. Le contenu des formations est défini par le décret pris en 2004, mais il est décliné par les différentes écoles selon leur projet pédagogique. Néanmoins, les compétences visées sont identiques.

L’enseignement de promotion sociale organise depuis 2007 le bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éducatif, qui délivre un titre correspondant à celui du plein exercice. L’accès se fait sur base du titre de CESS ou sur celle d’un examen d’admission. En général, ces études sont d’une durée de 3 ans, avec à l’instar de l’enseignement secondaire en promotion sociale, l’importance des stages à réaliser, au minimum 600 périodes. La formation par le terrain et l’aller-retour entre théorie et pratique fondent également la pédagogie de cette section destinée à des adultes.

Des formations tout au long et partout dans la vie

Par ailleurs, la formation continue prend de plus en plus d’importance et fait partie intégrante du travail d’éducateur. Comme le relève le site web « Carnets de l’éducateur » : « les problématiques spécifiques aux publics et aux cadres institutionnels nécessitent la formation à des méthodologies spéciales. Voici, tous azimuts une série de méthodologies auxquelles se forment les éducateurs et les équipes : techniques de communication non verbale, PNL, résilience, casita, coaching, gestalt-thérapie, thérapie brève, Snoezelen, méthode Petö, vie sexuelle et affective, gestion de projet, accompagnement de l’apprentissage, etc. »

Ce foisonnement de formations est révélateur du désir des éducateurs d’améliorer l’accompagnement, d’objectiver leurs interventions, de rechercher le sens de leurs actions, en se dégageant d’une approche trop subjective.

Les bons plans formation continue

Notez qu’il est possible d’acquérir ou de développer ses compétences de plusieurs façons. On citera notamment les colloques, ou encore les formations organisées par l’employeur, mais aussi des échanges entre pairs ou dans la vie associative. Le Fonds social ISAJH organise également tous les 3 ans des rencontres Educ’actions. Enfin, l’association Form’educ est engagée dans la formation continue du secteur éducatif.

Sur le site de l’APEF se trouve un répertoire des opérateurs de formation.

Delphine Hotua

N’hésitez pas à participer, commenter et réagir sur nos réseaux sociaux ou Forum !



Commentaires - 15 messages
  • pourquoi parler des formations possible nous sommes déjà assez nombreux et de plus au chomage!!! pourquoi favorisez cette formation? créer des emplois pour les educateurs existants est le plus important non?

    dansta mardi 17 février 2015 21:39
  • je suis pas d'accord, je fait une formation en 1 an et je ne saurai pas plus mauvaise éducatrice que ceux ou celles qui l'on fait en 3 ans et voir plus. il faut arrêter de dénigrer ceux qui font des formations, car il a assez d'éducateur qui sont très mauvais et pas correcte avec les personnes. la motivation pour se métier et un atout . beaucoup pense être meilleur parce qu'ils ont fait plus d'étude c'est une erreur.

    natheclair jeudi 19 février 2015 10:57
  • natheclair, ou est-ce que tu fais une formation en un an? Ca m'intéresse beaucoup! Merci

    caro23 jeudi 19 février 2015 11:56
  • Pourriez vous svp me donner l'adresse de formation en une année . Merci d'avance Didier

    dewildidier jeudi 19 février 2015 12:16
  • Cela concerne pour les A1? je suis intéressée. Merci.

    Christaliyah vendredi 20 février 2015 14:26
  • En effet Dansta, je me demande bien ce que vont pouvoir faire tous ces éducateurs (quelque soit leur filière de formation) quand on voit comme tout le monde galère pour trouver un emploi.

    Lorsque je suis sortie de l'école (2004) il y avait encore plein d'offres d'emploi pour les éduc et j'ai trouvé tout de suite. Aujourd'hui je vois de moins en moins d'offres et de plus en plus de jeunes qui abandonnent le métier faute d'emploi.

    Stephve dimanche 22 février 2015 15:05
  • Bjr Nathaclair,
    J'ai introduit tt un dossier pr avoir l'equivalance demon diplome grec, passé du CIRE qui m'a aidé à faire les démarches je suis tjrs sans nouvelles de leurs part. Enseignente de français à mon pays je voudrais faire autant ici, car dans l'administration, vendeuses etc.. ils demandent le néerlandais. Auriez-vous la gentillesse de me faire connaître le lieu où vous avez suivi la formation d'éducatrice afin de me lancer aussi vite au travail.D'avance merci!!!

    Thal68 lundi 20 avril 2015 13:59
  • Bonjour,
    Natheclair évoque une formation en 1 an : j'ignorais que c'était possible : quelle école propose ce type de formation? Agée de 35 ans et ayant déjà un emploi, il m'est difficile d'envisager une formation bien plus longue... Merci pour l'info :)

    Ptitane dimanche 9 août 2015 09:56
  • ma formation je l'ai fait à Libramont école IEPS promosocial
    on a trois module a réussir + un travail de fin étude et trois stage dans trois secteur différents.
    1 module + 1 stage de 5 semaines (200h) et beaucoup de travail a faire à la maison.
    ou fait ça x 3 = 3 modules.
    travail stage effectué écrit et pratique.
    fin troisième module travail fin étude TFE de 30 pages.
    après si vous avez réussi le tout, c'est à dire trois modules et plus stage, il faut que votre tfe soit très bon sinon pas d'oral.
    Quand vous avez raté un examen, un écrit stage, le tfe une deuxième session est possible. mais si vous avez raté la 2sessions c'est foutu. pour les devoirs j'ai du mettre ma maison, mon jardin, ma vie tout court en parenthèse. car il a des jours que je travaillais sur l"'ordi jusque 3h du mat le samedi et le dimanche. il faut se dire que cela va être éprouvant physiquement, moralement. mais que cela vaut le coup. la formation est payante. je suis âgée de 46ans. je vais faire une spécialisation en Alzheimer et d'autres formes de démences en mars dans la même école.

    natheclair jeudi 1er octobre 2015 14:29
  • Bonjour tout le monde,

    je voudrais conversé avec un des élève(s) ou un des ancien(s) élève(s) de 6 ème année agent d'éducation (secondaire).
    Je m'explique je suis assistante sociale et fait mon cap pour devenir prof dans le social je dois donner cours à des agents d'éducation cours: formation sociale. vous pouvez me contacter à cette adresse saloua_1180@hotmail.com.

    Un grand merci

    lilasaloua vendredi 23 octobre 2015 16:13
  • Bonjour les cours se font en soirée merci bien

    pomme022 jeudi 18 août 2016 17:14
  • La formation éducateur n'existe pas en un an
    Minimum deux ans pour educ A2 et 3 pour A1

    Debore1987 mercredi 31 août 2016 12:40
  • Mon petit fils à 19 ans et il voudrait prendre des cours d éducateur en promotion sociale. Il habite Mouscron ou peut-il s'adressait ? merci de bien vouloir me répondre

    papymounet mercredi 2 novembre 2016 05:11
  • Ce métier est bouché de chez bouché, j'ai fait mes études en agente d'éducation en humanité, quand on le fait on nous dit qu'on peut postuler partout dans le domaine de l'enfance,qu'on est animateur-éducateur A2, je n'ai pas pu faire les études supérieures pour être éducatrice, du coup je suis juste agent d'éducation et rien de plus, et avec ça, on ne va nulle part, les infos sont mauvaises, on donne de l'espoir et des promesses de carrière, le fait est que ça fait 12 ans que je cherche une place,que je continue de me former en psycho, développement personnel et relationnel, animations, droits de l'homme etc etc etc je suis plus motivée et plus compétente et diversifiée que certains éducs qui font honte à la profession et qui pourtant, eux, ont un boulot, en attendant je fais des boulots dont personne ne veut parce que je dois bien vivre et parce que du coup je n'ai aucune autre qualification. Pour les éducateurs A1 c'est pareil, le métier est saturé, sans compter que les établissements d'aide à la jeunesse et à l'enfance sont supprimés les uns après les autres. On vit dans une société où on devrait déployer des éducateurs et animateurs un peu partout mais non, on préfère investir de l'argent dans des fontaines décoratives inutiles, des travaux d'aménagement inutiles, des travaux de construction qui coutent des millions pour qu'une fois terminés, on les démolit parce que finalement ça ne va pas...... Quand on prendra conscience de ça, le métier d'éducateur aura disparu depuis longtemps

    DreyS vendredi 2 décembre 2016 21:58
  • Bonjour, je suis acctuellement étudiante en institutrice préscolaire et je suis diplômée éducatrice A2 de par mes secondaires. Après mes 3 ans j'aimerais reprendre des cours du soir, une formation pour avoir mon diplôme d'éducatrice A1. j'aimerais avoir des informations s'il vous plait car je ne sais pas ou me diriger, la duré..etc si quelqu'un sait m'éclairer merci d'avance :)

    MaYou30 lundi 6 mars 2017 19:15

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.