Les jeunes autistes vont profiter de l'été !

Les jeunes autistes vont profiter de l'été !

Chaque été, l’ASBL Auti Bol d’Air prend en charge dix jeunes autistes quelques semaines. Le but est d’offrir une parenthèse dans le quotidien de l’enfant et de sa famille.

Tout les ans, plusieurs plaines de jeux sont organisées . Certaines sortent du lot de par leur originalité ou leur caractère singulier. C’est le cas de celle coordonnée par l’ASBL Auti Bol d’Air à Mouscron, reconduite pour la cinquième fois. Le but de l’opération est d’accueillir des jeunes autistes chaque semaine, du 10 juillet au 4 août. C’est l’occasion pour les jeunes de se sociabiliser et de découvrir un nouvel univers, de déconnecter. Les familles peuvent, quant à elles, laisser leurs enfants en toute confiance et prendre une pause dans la prise en charge du handicap.

Un encadrement adapté aux enfants

« Chaque enfant est en outre suivi individuellement par un accompagnant. Chaque jour, nous effectuons au moins une sortie (piscine, bowling…) mais aussi des activités adaptées, des jeux éducatifs… Nous essayons aussi que chaque bambin remplisse un objectif durant la semaine pour le faire évoluer. Cela peut parfois des choses qui paraissent futiles. Par exemple, si un jeune a des difficultés à être avec des garçons, nous allons essayer qu’il serre la main d’un accompagnateur masculin en fin de semaine » explique la présidente de l’association Auti Bol d’Air à L’Avenir.

Une pause pour les parents

« Il n’y a aucune structure pour les prendre en charge durant l’été. C’est donc compliqué pour les parents qui n’ont pas la possibilité de prendre plusieurs semaines de congé durant les vacances scolaires. Nous voulons aussi leur offrir une possibilité de souffler durant quelques jours. Car pour la plupart des parents, avoir un enfant atteint d’autisme, cela demande une vigilance 24 heures sur 24. C’est très fatigant sur le long terme ». La structure offre donc une pause aux parents le temps de quelques jours entre le 10 juillet et le 4 août.

Une liste d’attente qui continue de s’allonger

Cela fait 5 ans que l’ASBL œuvre pour les enfants autistes et le concept séduit de plus en plus de monde. « Dès qu’on lance les inscriptions, les places sont de suite prise. Chaque semaine, nous privilégions la venue de trois nouveaux. Nous limitons aussi les places à deux semaines consécutives afin de pouvoir laisser une chance à tout le monde. Malgré tout, nous avons toujours une liste d’attente tellement les demandes sont importantes. Nous constatons aussi que les gens viennent de plus en plus loin. De Mouscron mais également de Tournai, Celles… Nous remarquons aussi que les parents nous confient des petits qui ont un handicap de plus en plus lourd. Cela prouve qu’ils nous font de plus en plus confiance. »

Les bénévoles sont les bienvenus !

Même si l’association peut profiter de l’aide de plusieurs bénévoles, il est encore compliqué de trouver le nombre de personnes nécessaires. « Durant l’année, nous mettons des communications sur les réseaux sociaux. Nous passons aussi dans les écoles qui forment des éducateurs ou des instituteurs. Nous essayons de faire comprendre aux étudiants l’importance que cela peut avoir pour leur carrière. Toutefois, nous avons toujours des difficultés pour en trouver assez. Par exemple, il nous manque une personne pour les deux dernières semaines. Nous cherchons aussi des personnes pour assurer les garderies du midi ou du mardi soir, pour faire la soupe… » conclut la présidente de l’association.

La Rédaction

[A Lire]
- Charleroi inaugure son école pour enfants handicapés
-  Dépistage ou accompagnement, l’un n’empêche pas l’autre



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.