Les personnes handicapées partent aussi en vacances !

Les personnes handicapées partent aussi en vacances !

L’Association Belge des Paralysés (ABP) cherche toujours des aidants bénévoles pour accompagner les personnes handicapées, durant le camp "Aout nous allons".

C’est les vacances ! Journées à la mer, camping ... Les citoyens belges sont prêts à s’évader le temps de quelques jours. Les personnes handicapées ont ,elles aussi, besoin de vacances. Créés depuis 68 ans par l’association belge des paralysés (ABP), les camps de vacances pour handicapés moteurs se déroulent pendant les vacances d’été. Il en existe 3. Chaque camp (Oostduinkerke, Bruxelles et Marbehan) est géré par une équipe d’organisateurs bénévoles. Celui de Marbehan, le camp "Août Nous Allons", se déroule chaque année début août. Philippe Attout est organisateur depuis 12 ans, mais est bénévole depuis près de 30 ans au sein de cette structure. Il explique la difficulté de trouver des bénévoles et décrit l’ambiance durant le séjour.

Un véritable défi

"Le défi n’est pas d’organiser le camp, ni de trouver les personnes handicapées, c’est de trouver les aidants bénévoles" souligne Philippe Attout, l’un des organisateurs du camp. En effet, chaque année il est difficile de recruter. Les bénévoles s’engagent de plus en plus jeunes, et même si cela a ses avantages, cela comporte aussi des inconvénients. Le camp se déroulant en Août, cela tombe parfois durant la semaine des rattrapages, et ensuite avec le temps, les jeunes qui s’engagent régulièrement se marient, ont des enfants, une vie professionnelle ... Plusieurs moyens sont dès lors déployés afin de recruter le nombre suffisant d’aidants volontaires. "Ce qui marche le mieux c’est le bouche-à- oreilles. Les personnes qui sont venues au camp comme aidant, très souvent, quand ils reviennent, amène un copain, une copine, un frère, une sœur... Le bouche- à-oreilles constitue 80% des aidants que trouvons. Le deuxième moyen, c’est internet."

Une expérience de vie

Chaque aidant s’occupe d’une personne handicapée. Pour les lever, les coucher, assurer que la personne handicapée prenne bien ses médicaments ... Les aidants doivent être là pour l’accompagner le long du séjour. Bien entendu , il y a des "anciens" aidants-volontaires qui guident les novices au début. Des liens se créent et chacun profite de ces 10 jours où solidarité et vivre-ensemble sont des valeurs centrales. "Les jeunes ont cette capacité de rentrer en relation avec les personnes handicapées de la manière la plus simple et naturelle possible. Les jeunes aidants ne sont pas pris dans des clichés de peurs" explique Philippe Attout. Pour lui, il est indéniable que les bénévoles sortent grandis par cette expérience.

Un cadre sécurisé

Même si aucune expérience n’est demandée aux aidants-volontaires, le séjour est encadré par les organisateurs et différentes mesures sont mises en place. "Depuis deux ans, on a une infirmière qui vient le matin et le soir, au départ pour s’occuper d’une personne très lourdement handicapée qui a besoin de soins spécifiques. On a un accord avec le centre de soins à domicile, on peut interroger l’infirmière et elle peut intervenir." Les aidants sont aussi en charge de donner les médicaments. L’association fait signer une charte aux institutions accordant la capacité aux bénévoles de donner les médicaments aux personnes handicapées.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant le séjour, suivez le lien !

Plus d’informations sur le site de l’ABP.

Contact : Philippe Attout au 0477 76 30 14

La Rédaction

[A Lire]

- Mons lance son service administratif à la maison
- La cocof soutient le handisport
- Un kit d’accessibilité pour faciliter la mobilité des PMR de Liège
- Manque de logements adaptés aux PMR en Région bruxelloise
- Handicap-Car au service des PMR du Hainaut
- PMR : un service administratif à domicile dès 2017 à Mons
- Taxi2Share facilite le transport des PMR
- Un guide pour les PMR dans Bruxelles



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.