Les séances de psychomotricité remboursées par la Mutualité Chrétienne

Les séances de psychomotricité remboursées par la Mutualité Chrétienne

C’est une bonne nouvelle pour les psychomotriciens et leurs patients.

Les psychomotriciens bataillent depuis des années pour obtenir une meilleure reconnaissance en tant que métier de la santé. Ils franchissent aujourd’hui un pas supplémentaire : à partir du 1er janvier 2015, la Mutualité Chrétienne (avec ses 8 mutualités régionales couvrant l’ensemble du territoire de la fédération Wallonie Bruxelles) remboursera dans le cadre de son assurance complémentaire les séances de psychomotricité.

Il s’agira d’un remboursement de 10€ par séance ou bilan de psychomotricité, à concurrence de maximum 75 séances par an. L’intervention sera accordée pour une durée maximale de deux ans.

Ce remboursement se fera sous certaines conditions, souligne l’Union Professionnelle Belge des Psychomotriciens Francophones dans son communiqué. Les séances devront être prescrites par un médecin, un pédiatre, un neuropédiatre ou un pédopsychiatre, soit demandées par un psychologue de centre PMS, de santé mentale ou de planning familial. En outre, les séances remboursées à des membres de la M.C. seront celles prestées par un psychomotricien membre 
effectif de l’Union Professionnelle et donc diplômé d’une formation officielle telle que définie dans les 
statuts de l’Union (voir en détail ici) et couvert par une assurance en responsabilité civile professionnelle 
dont le contrat indique de manière spécifique la psychomotricité.

L’Union précise aussi que la liste officielle des psychomotriciens membres effectifs de l’union sera rendue publique sur le site de l’Union. Cette liste sera la liste de référence pour la Mutualité Chrétienne.

L’inscription comme membre est possible directement en ligne. L’Union précise qu’il est possible, « pour celles ou ceux ne possédant pas un diplôme officiel spécifique en psychomotricité tel que défini dans les statuts mais ayant un parcours de formation et un parcours professionnel équivalent en tant que psychomotricien », de rejoindre les membres effectifs. Ils sont invités à introduire un dossier auprès de la Commission chargée du passage du statut de membre adhérent à celui de membre effectif.



Commentaires - 1 message
  • Un pas de plus vers la reconnaissance de notre profession certainement mais également un soutien financier aux familles qui s'investissent dans un travail thérapeutique avec leur enfant, parfois de longue haleine. J'espère que d'autres mutuelles emboiteront le pas à cette initiative. Pour rappel, la thérapie psychomotrice,( parfois encore méconnue car la psychomotricité fait pour beaucoup référence à des cours de gym pour enfants), est un lieu de confidentialité pour l'enfant, où il va pouvoir exprimer son monde intérieur, ses affects et ses émotions à travers son corps, ses jeux, sa représentation et sa relation avec le thérapeute. Par la relation qui se crée entre l'enfant et le thérapeute, l'enfant reçoit la proposition de vivre des expériences de réassurances profondes, dans l'ici et maintenant, lui permettant de s'apaiser et de grandir dans plus de sérénité. Notre pratique est exigeante, elle demande au professionnel un travail de développement personnel conséquent et un cadre de supervisons. De plus, notre pratique exige une salle adéquate et suffisamment aménagée pour permettre l'exploration sous toutes ses facettes. Conditions nécessaire à la qualité du suivi thérapeutique et qui mérite bien une reconnaissance officielle. Ingrid Calande

    versiversoi jeudi 20 novembre 2014 08:56

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.