Logopède : le guide pratique

Logopède: le guide pratique

Le logopède, dont le nom vient de "logos", la parole, et "paideia", l’éducation, exerce son métier auprès de personnes souffrant de troubles de la communication liés au langage oral ou écrit.

Rééducateur de la voix et de la parole, professionnel de santé auprès des troubles du langage d’origine physique, mentale ou psycho-sociale, le logopède travaille aussi bien avec les enfants qu’avec les adultes. Les spécialisations du métier son multiples et les cadres d’interventions sont légion. Lumière sur un métier aux mille et une facettes.

- Les formations pour devenir logopède

- Logopède : quel rôle auprès des enfants ?

Un thérapeute des troubles liés au langage

Dans le cadre de son métier, le logopède peut être amené à travailler auprès de tous les profils : enfants, adolescents, adultes ou encore séniors... Son rôle est d’aider les personnes à rétablir leurs aptitudes à la communication en facilitant leur expression et leur compréhension du langage. Son but est de faire en sorte qu’elles retrouvent ainsi une meilleure qualité de vie. Le logopède prend donc en charge tous types de troubles du langage, qu’il s’agisse de troubles de l’apprentissage chez l’enfant, de la nécessité d’une éducation spécialisée du fait d’un handicap, ou encore d’un accompagnement relatif à un trouble de la parole, de la déglutition ou des fonctions cognitives.

En conséquence, le logopède est avant tout un professionnel de santé scientifique, qui a été formé à analyser et comprendre les facteurs d’ordre organique (pathologies et dysfonctionnements physiques ou mentaux) ou d’ordre psychosocial à l’origine des difficultés de leurs patients. Pour devenir logopède, il faut en effet au moins être titulaire d’un bachelier en logopédie, réalisé en 3 ans. Bien souvent, du fait des nombreux types de troubles à traiter, les logopèdes choisissent une ou plusieurs spécialisations via un cursus long en 5 ans.

Analyser, comprendre et rééduquer

Après un premier bilan d’analyse, le logopède est capable de cerner l’origine du trouble de ses patients. Dès lors, il va pouvoir en dégager les méthodes de rééducation et de traitement adaptées à chacun. Considéré comme un professionnel du paramédical, le logopède travaille sur prescription. Il doit donc tenir compte des indications médicales dont il dispose sur son patient, ainsi que de son environnement socio-psychologique lors de la prise en charge. Autant dire que l’action du logopède sur le rapport au langage se situe bien souvent dans une approche globale de l’accompagnement psycho-médico-social. En outre, ce thérapeute du langage travaille en collaboration avec d’autres professionnels de santé comme des médecins, psychologues, kinésithérapeutes, pédiatres et autres professionnels de l’enfance.

Logopède : un secteur bouché ?

On entend souvent dire que la logopédie est bouchée en Belgique. En réalité, ce sont surtout les opportunités d’emploi salarié qui sont minimes. Résultat, la meilleure option des logopèdes est souvent de s’établir en cabinet particulier. Néanmoins, le logopède peut exercer à titre d’appointé auprès de différents secteurs :

- crèches, écoles maternelles et primaires secondaire ou spécial

- hôpitaux et centres de soins, MR/MRS

- centres d’alphabétisation, aide aux migrants et aux personnes défavorisées

- prisons

Pour autant, la patientèle des logopèdes se compose le plus souvent d’environ deux tiers d’enfants !

- Lire aussi : logopèdes, à quel salaire pouvez-vous prétendre ?

N’hésitez pas à laisser vos impression et commenter via nos réseaux sociaux ou forum !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.