Lumière sur l'opacité des subsides octroyés aux ASBL wallonnes

Lumière sur l'opacité des subsides octroyés aux ASBL wallonnes

Face à l’opacité manifeste dans l’octroi des subsides aux ASBL en Région wallonne, les ministres ont eu l’occasion de jouer le jeu de la transparence. Mais tous n’ont pas voulu s’y prêter.

Tous les ministres wallons disposent d’un budget spécifique à octroyer à des associations actives dans leur domaine de compétences. Les ASBL à soutenir et les montants alloués peuvent être librement choisis. Le hic, c’est que certains subsides seraient dilapidés hors des champs de compétences des élus politiques. Ce qui témoigne d’une réelle opacité quant aux critères de sélection des projets financés. Pourtant, les responsables d’ASBL aiment savoir à quoi servent les budgets publics censés soutenir leur secteur, surtout dans une période où les sources de financement public du secteur associatif se font plus rares.

Manque de transparence

Interrogés par le député MR Jean-Paul Wahl afin de savoir quelles étaient les ASBL aidées et les montants reçus par chacune d’elles en 2015, les ministres wallons sont nombreux, parfois avec une certaine réticence, à avoir joué cartes sur table. Par exemple, Christophe Lacroix, ministre du Budget, a répondu directement. Les ministres du cdH (Maxime Prévot, Carlo Di Antonio et René Collin) ont pris leur temps, mais ont tout de même répondu. Les PS Jean-Claude Marcourt et Eliane Tillieux n’ont, quant à eux, pas daigné donner suite à la demande.

Une des raisons qui peut expliquer l’opacité qui entoure les financements de certaines ASBL est que, jusqu’à un certain montant, un ministre n’est pas tenu d’en référer au conseil des ministres. Dès lors, les structures bénéficiaires sont parfois très nombreuses et pas toujours actives dans le secteur couvert par le représentant politique.

Il fait bon être namurois sous Maxime Prévot

Le ministre wallon de la Santé et de l’Action sociale, Maxime Prévot, a fourni la liste de l’ensemble des ASBL qu’il a subsidiées au cours de l’année 2015. Et le constat est plutôt positif, car la plupart des associations soutenues ont un lien avec une des compétences du ministre. Par contre, les rubriques "Divers" indiquent qu’ils est surtout généreux avec les ASBL de sa ville ; Namur.

- Le collège des comités de quartiers namurois a reçu 2 000 euros pour des activités sociales intergénérationnelles lors des fêtes de Wallonie 2015.

- Les « Djoueus di Mölkky » (pétanque finlandaise) ont reçu 500 euros pour leur participation aux championnats du monde 2015 en Finlande.

- La Palette nismoise a reçu 500 euros pour l’organisation du 21e Challenge international de tennis de table.

- Une subvention de 8 000 euros aux Guides catholiques de Belgique (GCB) à l’occasion du centenaire de ce mouvement de jeunesse, au titre d’études, recherches et actions dans le domaine de la santé et de la santé mentale…

Débat au Parlement

Pour mettre les choses au clair sur ces questions de financements publics et sur leur manque manifeste de transparence, le Parlement de la Région wallonne devrait très bientôt débattre sur le sujet.

Lire la suite de l’article : ici



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.