Manque d'emploi à Bruxelles : c'est la chaise musicale

Manque d'emploi à Bruxelles : c'est la chaise musicale

Plusieurs représentants d’association de jeunesse se sont retrouvés devant le cabinet de Didier Gosuin, ministre bruxellois de l’Emploi, ce mardi 7 octobre. Afin de pointer du doigt le manque d’emploi à Bruxelles, ils ont effectué le jeu des chaises musicales mais avec... une seule chaise.

Le jeu de chaises musicales avait pour objectif de dénoncer la pénurie d’emploi au sein de la capitale belge. Les différentes associations de jeunesse défendaient l’idée qu’il n’y a pas assez de travail pour les jeunes à Bruxelles, même après avoir effectué différents stages et formations. Selon eux, les mesures d’activation des chômeurs ne changeront pas grand chose à ce problème social épineux.

Développer les secteurs publics : une idée qui ne fait pas l’unanimité

«  A Bruxelles, le gouvernement mise à fond sur le soutien des PME. Mais il doit aussi investir dans le secteur public, dans l’enseignement, dans l’accueil pour les enfants, dans la gériatrie etc ", soulignait Le coordinateur de la plateforme "Ca marche - Het Werkt", Bart Van de Ven, interviewé par la RTBF. Le ministre bruxellois de l’emploi, Didier Gosuin, considère que le potentiel de création d’emploi réside dans l’économie privée : étant en période de diminution budgétaire, créer des emplois dans les services publics serait une dépense lourde.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.