Manque de logements adaptés aux PMR en Région bruxelloise

Manque de logements adaptés aux PMR en Région bruxelloise

Il y a actuellement une longue liste d’attente de personnes à mobilité réduite (PMR) qui souhaiteraient bénéficier d’un logement adapté. Face à ce manque de logements adéquats pour les handicapés, la Région bruxelloise réagit.

En 2016, de nouveaux logements accommodés aux PMR ont vu le jour à Mons ou encore à La Louvière. Cette année-là, 12 nouveaux appartements appropriés aux PMR ont également été inaugurés, à Anderlecht. Mais cela reste insuffisant, surtout en Région bruxelloise. En effet, à l’heure actuelle, seuls 267 logements, à Bruxelles, peuvent convenir aux PMR. Dans cette situation, trouver un logement conforme aux problèmes qu’ils peuvent rencontrés, n’est pas une chose aisée pour les personnes à mobilité réduite.

La Région bruxelloise réagit

En réaction à ce manque de logements adaptés, la Région bruxelloise a adopté l’ordonnance handistreaming sous cette législature. Il s’agit d’une prise en compte de la dimension du handicap dans toutes les politiques des pouvoirs publics bruxellois. L’objectif de cette ordonnance est de réagir face aux difficultés que les personnes à mobilité réduite peuvent rencontrer en participant à la vie économique, sociale et culturelle de leur région.

Une série de projets d’habitat accompagnés

Face à cette problématique, l’objectif est pour Céline Fremault (CDH), ministre bruxelloise du Logement et chargée de la politique des personnes handicapées à la Cocof, « de développer l’autonomie des résidents » explique-t-elle à la DH. « Toute une série de projets d’habitat accompagné sont soutenus avec parfois l’aide de mon secteur logement. Citons notamment les projets My Wish, La Lune pour rêver, Les Pilotis, Pas-à-pas, la rue van Lierde à Anderlecht, la rue des Capucins au centre-ville avec le 8e jour. »

Plusieurs actions concrètes ont vu le jour

Ainsi, afin d’adapter l’offre à la demande et de favoriser la construction de logements adaptés, plusieurs actions concrètes ont vu le jour. « Citons aussi la mise en place en mars 2016 d’une commission PMR à la Société du logement de la région bruxelloise (SLRB), un nouvel arrêté pour mettre davantage de logements à disposition des PMR ainsi qu’un nouvel arrêté AIPL (Associations d’insertion par le logement) pour aider les PMR à trouver des solutions en matière de logement. »

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.