Marche-en-Famenne inaugure ses 56 nouveaux logements

Marche-en-Famenne inaugure ses 56 nouveaux logements

La ville de Marche-en-Famenne dispose dès à présent de nouveaux logements sociaux, intergénérationnels et adaptés. Issue d’un partenariat public-public unique en Wallonie, la résidence a été inaugurée ce jeudi 6 juillet.

Le besoin de logements ne diminue pas. Entre un manque de logements sociaux , le vieillissement de la population, la volonté de plus d’autonomie des seniors ... Le problème devient vite un casse-tête. Pourtant, la ville de Marche-en-Famenne a décidé de proposer une solution en construisant deux bâtiments qui répondent aux différentes problématiques. Le premier est constitué de vingt résidences services construites par la Ville et gérées par le CPAS. Le second bâtiment se compose de 36 logements sociaux adaptables, gérés par la Famennoise. L’ inauguration s’est faite en présence du ministre en charge, Maxime Prévot. Pour ce dernier, il est important d’inciter la construction de ce genre d’habitats, afin de trouver des solutions concernant le vieillissement de la population.

Un nouveau quartier harmonieux

« D’un côté nous avons une maison de repos tout à fait neuve, moderne, avec un centre de jour de 15 places qui fonctionne à merveille, un co-accueil pour les petits, une trentaine de bungalows et maintenant vingt résidences services. De l’autre côté, grâce à la collaboration fructueuse avec la Famennoise, nous disposons aussi de vingt appartements intergénérationnels et seize pour des personnes présentant des difficultés de mobilité. Je pense que la localisation de cet ensemble est purement exceptionnelle, en plein cœur de la ville, jouxtant les surfaces commerciales et le centre culturel et sportif, et, à 300 mètres de l’église et du piétonnier », explique André Bouchat, le bourgmestre, à L’Avenir.

Un partenariat unique

« Construire 56 logements, ce n’est pas rien ! Ces logements sont issus d’un partenariat public-public unique entre un CPAS et société de logements de service public. La Famennoise a ainsi assuré, pour le CPAS, la maîtrise d’ouvrage de la construction de ses vingt résidences services. En contrepartie de cette maîtrise, la Famennoise a pu bénéficier de la mise à disposition du terrain par le CPAS pour une durée de 60 ans [...] . De plus, ils sont tous adaptables pour répondre à la demande sans cesse croissante des personnes à mobilité réduite. À noter également que l’ASBL Andage a pris en location deux logements qui seront occupés par des personnes porteuses d’un handicap », souligne le président de la Famennoise, Edmond Frère, à l’Avenir.

La Rédaction

[A lire ]

- Le Brabant wallon en déficit de lits
- Réflexion sur l’habitat des seniors
- Des bébés et des aînés bientôt sous le même toit en province de Liège
- Abbeyfield : vieillir ensemble sur le mode participatif
- Espace-seniors analyse l’habitat Kangourou



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.