"Notre santé n'est pas à vendre !"

Le 7 avril prochain, la Belgique participera pour la deuxième année consécutive à la Journée européenne contre la commercialisation de la santé. La CNE indique, dans un communiqué, les diverses activités qui seront proposées à Bruxelles.

La santé et la protection sociale sont de plus en plus soumises aux lois du marché, même en Belgique. Les sous-financements, les politiques d’austérité, une gestion purement économique des institutions sont autant de causes à la privatisation et la commercialisation de la santé. Raison pour laquelle une Journée européenne d’action contre la commercialisation de la santé aura lieu le 7 avril prochain dans 7 ou 8 pays d’Europe, dont la Belgique.

Actions prévues

Différentes actions auront lieu partout en Europe. En Belgique, nous vous donnons rendez-vous à la Tour des Finances à 11h (Siège du Ministère de la Santé – Boulevard du Jardin Botanique 50) avec pièce de théâtre, animation visuelle et prise de paroles [sic].

Une table ronde aura lieu ensuite à 14h à l’Auditorium International (Boulevard Roi Albert II 5) avec pour thématique « Conséquences de la commercialisation sur les conditions de travail des professionnels de la santé et sur la qualité des soins ».

La résistance est possible

Les effets négatifs sur les usagers et les travailleurs sont bien réels. La résistance est possible et nécessaire pour inverser la tendance. Vous n’êtes pas seuls à vous battre !

En Belgique, il existe la plate-forme santé et solidarité qui se trouve à vos côtés et en Europe, le réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale. Le site « Health is not for sale » propose quant à lui un meilleur éclairage sur la thématique, notamment sur base d’exemples concrets partout en Europe.

Notre santé n’est pas à vendre !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.