Nouveau directeur général à la Fédération des CPAS wallons

Nouveau directeur général à la Fédération des CPAS wallons

Un nouveau directeur général va très prochainement entrer en fonction à la Fédération des CPAS wallons. Il s’appelle Alain Vaessen et était anciennement secrétaire général au Service public de Wallonie (SPW).

Alors qu’il ne sera officiellement directeur général de la Fédération des CPAS wallons que le 18 avril prochain, Alain Vaessen s’est déjà empressé de modifier son « poste actuel » sur les réseaux sociaux. Il a d’ores et déjà annoncé être particulièrement enthousiaste à l’idée de participer à lutte contre la précarité ; un "enjeu énorme".

L’envie de s’investir sur le terrain

Dans une interview accordée à Sud Presse, Alain Vaessen se réjouit des futures tâches qui l’attendent : "Au SPW, j’étais en charge de tout le suivi de stratégies du gouvernement dont la plus parlante pour les gens est peut être le plan Marshall par exemple. J’étais, en parallèle, coordinateur du plan wallon de lutte contre la pauvreté. Cela m’a fait entrevoir la précarité en Wallonie et j’avais plus envie de m’investir à ce niveau-là sur le terrain. Sachant aussi que c’était en lien avec ma sensibilité personnelle, mes valeurs propres… J’ai moi-même, dans mon histoire de vie, été confronté à des situations difficiles et ai bénéficié de systèmes de soutiens sociaux."

Fédération des CPAS

Véritable "lieu de solidarité entre tous les CPAS de Wallonie", la Fédération des CPAS a pour but premier de les représenter et de défendre leurs intérêts auprès des autorités. Elle tente aussi de leur apporter tout l’appui nécessaire à la mise en œuvre de leurs activités. La Fédération est également compétente pour remettre des avis sur les projets et propositions de loi qui concernent le fonctionnement et les actions des centres publics d’action sociale. Par exemple, elle s’est récemment opposée au projet de loi qui souhaite lever partiellement le secret professionnel au sein des CPAS.

Enjeux énormes

Actuellement, la Fédération des CPAS wallons est chargée de représenter quelque 262 CPAS, soit environ 35.000 bénéficiaires du Revenu d’intégration sociale (RIS). "Les défis et les enjeux sont énormes. Les personnes qui frappent à la porte du CPAS sont en constante évolution, et aux profils de plus en plus diversifiés. Et ses missions sont de plus en plus nombreuses, mais avec de moins en moins de moyens, ou en tout cas disproportionnés par rapport à ce qu’on leur demande. Participer à cette lutte, c’est merveilleux. J’ai un peu le sentiment de porter le défi des prochaines décennies, tant l’enjeu est énorme", conclut le futur directeur général.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.