Obi, le robot qui donne à manger

Obi, le robot qui donne à manger

Une start-up américaine a mis au point un robot, baptisé Obi, qui donne à manger aux personnes handicapées ou souffrant de troubles moteurs.

Ce sera peut-être une question future : les robots remplaceront-ils un jour entièrement les humains dans le domaine de la santé ? Cet été, deux robots humanoïdes rejoignaient les équipes du CHR Citadelle et AZ Damiaan. Ici, l’initiative vient de DESiN, LLC., petite start-up familiale américaine créée en 2010 par un père et son fils, Tom et Jon Dekar. Obi est leur premier produit.

Un petit gabarit

Le robot, d’un poids de 3,5 kilos, est très facile d’utilisation : il suffit de pousser sur des boutons pour lui montrer comment s’adapter à « son patient ». Il a une autonomie d’environ 4h. Il est conçu pour donner à manger et apporte la nourriture de l’assiette à la bouche de la personne, ce qui lui permet de retrouver une grande part d’autonomie. Si son prix reste encore relativement élevé (environ 4500$), c’est néanmoins une belle avancée technologique pour le secteur. L’objectif principal de Tom et Jon Dekar est d’améliorer le confort de vie des personnes, grâce à la technologie robotique.

L’autonomie des personnes handicapées, la bête noire de la Belgique

En matière d’autonomie des personnes handicapées, la Belgique n’est pas malheureusement pas l’exemple à suivre. Si certaines initiatives ont vu le jour, notamment en matière de logement ou encore de mobilité à Bruxelles, le plus gros du travail reste à faire. Et les ministres concernés le savent. Céline Frémault, ministre bruxelloise en charge des personnes handicapées et son homologue pour la Région wallonne, Maxime Prévot, ont proposé plusieurs solutions pour les années à venir, comme un Plan transversal Autisme ou plusieurs nouvelles mesures.

La vidéo de présentation d’Obi :



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.