Pas encore sur les rails, le Plan "Attitudes saines" fait déjà des adeptes

Pas encore sur les rails, le Plan

Dès 2018, un Plan Santé devrait voir le jour à Bruxelles. Alors que ce n’est encore qu’un projet, plusieurs associations du secteur, ayant participé à son élaboration, tentent d’ores et déjà d’appliquer ses préceptes.

Lors de la présentation des contours du futur Plan bruxellois "Attitudes saines" aux professionnels du secteur, vendredi passé, plusieurs associations ont pris la parole. Les Pissenlits et L’Ilôt, qui ont participé au processus de co-construction, ont annoncé et prouvé qu’elles mettent déjà tout en œuvre pour respecter les 21 "stratégies pour des modes de vie et environnements favorables à la santé en Région bruxelloise", reprises dans le Plan initié par la ministre bruxelloise de la Santé, Cécile Jodogne.

Pour une promotion locale de la santé

Basée à Anderlecht, l’ASBL Les Pissenlits s’emploie à promouvoir localement la santé, le bien-être et la qualité de vie des citoyens."Notre approche vise à développer des réponses collectives à des problématiques collectives et à favoriser une prise de contrôle par chacun de sa santé - la santé étant vue comme un concept global et positif qui inclut les dimensions sociales, économiques, environnementales et culturelles. Le projet des Pissenlits vise également à favoriser l’intégration et la diffusion de la démarche communautaire en santé dans les pratiques des habitants, des professionnels et des décideurs politiques" , indique le site internet de l’association.

Des objectifs en phase avec le futur Plan

Les objectifs précités rejoignent de très près ceux du futur Plan Santé. Ce dernier entend, en effet, appliquer ces stratégies via différents axes dont : le soutien à la population bruxelloise, le soutien aux acteurs de terrain et le cadre institutionnel. Ce qui a fait dire, lors de sa présentation, à Vérane Vanexem, coordinatrice et responsable de projets aux Pissenlits : "Je constate que nous sommes un très bon exemple de ce qu’il faut faire pour une meilleure santé à Bruxelles, car nous travaillons transversalement sur les différents axes qui composent le Plan Santé. Nombre de nos 32 projets en cours ont des liens directs ou indirects avec les stratégies qui seront bientôt appliquées."

Allier l’aide alimentaire à la Santé

Autre exemple de bon comportement en rapport avec la santé à Bruxelles : l’aide alimentaire apportée par l’ASBL l’Ilôt. Depuis 2-3 ans, cette association de services d’aide aux sans-abri a décidé de lancer diverses initiatives autour de la santé. Pour les mettre en valeur, elle vient de réaliser 3 capsules vidéo. L’une d’elles a été présentée vendredi lors de la présentation du futur Plan.

La vidéo montre comment les responsables du centre de jour Le Clos, géré par L’Ilôt, ont réussi à proposer des repas sains et équilibrés à partir d’invendus alimentaires. L’idée est de faire participer les sans-abri à la préparation des repas, d’abord pour gagner du temps, mais également pour les sensibiliser aux attitudes saines en matière d’alimentation. La conception des menus a été totalement revue. Chaque semaine, Le Clos propose au moins un plat végétarien par semaine et un plat avec du poisson. Tous les produits utilisés sont de saison ; la notion de durabilité est donc également mise à l’honneur.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.