Plan Cigogne III : 1.488 places en crèche en moins pour la Wallonie

Plan Cigogne III: 1.488 places en crèche en moins pour la Wallonie

Les provinces de Liège et du Hainaut accusent un retard de 1.488 places en crèche sur leurs objectifs alors que l’action du Plan Cigogne III est revu à la hausse : 5.400 nouvelles places devront être créées en Wallonie et à Bruxelles d’ici 2018

Le deuxième volet du Plan cigogne III est examiné ce jeudi par les gouvernements compétents. Si les objectifs sont revus à la hausse, l’absence d’introduction de projets accusée à Liège et en Hainaut ébranle l’organisation des budgets.

1.488 places en crèche de retard

En Wallonie, les régions peinent à joindre les deux bouts pour créer de nouvelles places d’accueil subventionnées pour les 0-3 ans. Les subventions que la Plan Cigogne III s’apprête à leur accorder suite au deuxième appel à projets est en outre compromis. A Liège et dans le Hainaut, on est loin des objectifs. A cause du retard accumulé, pas moins de 1.488 nouvelles places en crèches s’envolent pour ces deux provinces : respectivement, on n’espère plus que 923 et 924 place en plus.

D’après L’Echo, des difficultés financières seraient bien à l’origine de ce retard de couverture : les communes et les organismes associatifs peineraient à "prendre en charge la part des frais non couverte par les subsides ONE mais aussi celle relative aux coûts de l’infrastructure". Par ailleurs, l’absence de structure fédératrice dans ces deux provinces poserait un gros problème aux organisateurs, qui se verraient chargés d’un trop lourd fardeau financier.

Remise à niveau pour début 2016

Liège et le Hainaut pourraient pourtant prétendre à beaucoup plus de nouvelles places en crèches. Pour le monde politique Wallon, il faut remettre à niveau ces deux provinces afin d’éviter un manque à gagner catastrophique pour les familles. Un nouvel appel à projets spécifique à Liège et au Hainaut sera donc mis en place début 2016, pour assurer l’attribution de ces 1.488 places manquantes.

5.400 nouvelles places au lieu de 5. 200

Face à l’explosion de la demande, l’objectif est monté à 5. 400 nouvelles places en crèches d’ici 2018. Mais qu’en est-t-il du surplus des subventions non attribuées en Wallonie ? Le débat est animé entre les ministres, alors que côté Wallonie on redoute que ces aides soient redirigées vers Bruxelles. Cette revue à la hausse profite de fait beaucoup à la capitale, qui s’est vue réattribuer la création de 2.214 places d’accueil subventionnées, au lieu des 1.227 prévues par le budget initial.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.