Plus de 15.000 personnes ne toucheront plus leur allocation d'insertion dès le 1er janvier

Plus de 15.000 personnes ne toucheront plus leur allocation d'insertion dès le 1er janvier

Selon une nouvelle estimation de l’ONEM, 16.900 personnes perdront leur allocation d’insertion dès le 1er janvier prochain. 3.000 personnes supplémentaires seront également exclues dans le courant de l’année.

Différents partis écologistes ont critiqué cette mesure, qui "pousse les jeunes demandeurs d’emplois vers les CPAS" rapporte le site RTL.

De plus en plus de jeunes concernés

L’allocation d’insertion est accordée aux jeunes sortis de l’école, en attendant qu’ils soient embauchés. Ce droit a été limité à une durée de 3 ans par le gouvernement Di Rupo : au 1er janvier 2015, cette période expire. Les personnes, ne pouvant justifier d’une expérience professionnelle suffisante après trois ans, ne pourront plus prétendre à l’allocation d’insertion. La députée Evita Willaert (Groen) explique dans un communiqué que, "Selon nos calculs, en vertu des mesures du gouvernement Michel, 14.000 demandeurs d’emplois en moyenne perdront leur allocation d’insertion annuellement. Ce qui représente 68.000 jeunes au cours de la législature", rapporte le site RTL.



Commentaires - 1 message
  • vous parlez des jeunes moi j'ai 54 ans et j'en suis aussi dans les année 1980 vous aviez le droit d'avoir ce qu'ils appelait allocation d'attente avant 28 ans et les études que vous aviez suivi

    schopgès roselyne vendredi 28 novembre 2014 00:08

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.