Plus de soutien au personnel de prévention au travail

Plus de soutien au personnel de prévention au travail

Le SPF Emploi lance un nouveau site qui s’adresse aux conseillers en préventions, personnes de confiance et médecins du travail. Une plate-forme créée en écho à l’élargissement du droit pénal social, à la violence et au harcèlement au travail

La nouvelle plate-forme reprend toutes les activités organisées par le SPF Emploi (journées d’étude, séance d’information, expositions…). La rubrique "Calendrier bien-être" au travail regroupe les formations et évènements relatifs à cette question. Ceux-ci sont organisés par les instituts de formations reconnus tels que les associations professionnelles, les administrations et ciblent les conseillers en préventions, personnes de confiance et médecins du travail.

La prévention à l’agenda du politique

La création de cette nouvelle plate-forme fait référence à l’élargissement du droit pénal social à la violence et au harcèlement au travail. Le Ministre de la Justice Koen Geens et le Ministre du Travail Kris Peeters avaient émis fin janvier un projet de loi qui précise les obligations de l’employeur et de toute personne impliquée dans la politique de prévention. La prévention de la violence et du harcèlement fait dorénavant partie intégrante, tout comme le harcèlement sexuel, de la prévention des risques psychosociaux. Mais ce n’est pas tout : la mesure recouvre tous les risques sur le lieu de travail tels que le burn-out et de stress au travail.

Assister le personnel de prévention

Suite au remaniement de la loi relative au bien-être des travailleurs, l’employeur est tenu de faire appel à un ou plusieurs conseillers en prévention. Les tâches de la fonction sont fort diversifiées et requièrent un large éventail de connaissances en sécurité du travail, aspects psychosociaux, hygiène du travail, ergonomie,... Une même personne peut combiner plusieurs disciplines si elle a suivi une formation suffisante. Quant aux personnes de confiance, elles se chargent d’assurer l’accueil et d’écouter les personnes qui estiment être victimes de comportement inappropriés à leur égard. En vue d’assurer une prise en charge efficace des plaignants, ces membres du personnel ont tout intérêt à bénéficier de formations appropriées.

Renseignement sur ces deux fonctions en cliquant sur ces liens : http://www.emploi.belgique.be/detailA_Z.aspx ?id=934 http://www.emploi.belgique.be/detailA_Z.aspx ?id=1366

Pour quelles organisations ?

Qui sont les organisateurs concernés dans le cadre du recyclage pour experts en prévention ? Seuls les acteurs mentionnés à l’article 29.1 ° à 6 ° de l’Arrêté Royal du 17 mai 2007 (concernant la formation et le recyclage des conseillers en prévention des services internes et externes pour la prévention et la protection au travail) peuvent introduire une demande pour annoncer un événement dans le calendrier bien-être au travail.

Concrètement, le recyclage peut exclusivement être organisé par les organisations suivantes :

- la Direction générale Humanisation du travail du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale ;
- les organisateurs visés dans le présent arrêté ; les organisations représentatives des employeurs et des travailleurs ;
- les commissions paritaires et les institutions paritaires pour la formation des travailleurs et des employeurs ;
- les organisations représentées au sein du Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail ;
- d’autres organisations qui organisent des activités qui répondent à certains critères, à condition que ces activités soient incluses dans le Calendrier bien-être au travail de la Direction générale Humanisation du travail, qui doit recevoir au moins un mois à l’avance les données nécessaires.

Pour plus d’informations sur les conditions et étapes nécessaires à l’ajout d’activités au calendrier, cliquez ici.

A consulter :

http://www.evenements.emploi.belgique.be/fr



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.