Port du préservatif bientôt obligatoire pour les clients de prostituées ?

Port du préservatif bientôt obligatoire pour les clients de prostituées ?

Le port du préservatif pour les clients de prostituées n’est pas obligatoire dans la Région de Bruxelles-Capitale. Les acteurs de terrain engagés auprès des publics concernés mettent pourtant la prévention au cœur de leur action.

L’Allemagne rend obligatoire l’utilisation du préservatif par les clients des prostitué(e)s. Qu’en est-il de la Région bruxelloise ? la Ministre de la santé Cécile Jodogne, avance que "le travail de prévention est mené sur le terrain et l’utilisation du préservatif est bien entendu au centre des préoccupations."

Les travailleurs et travailleuses du sexe ont recours au port du préservatif de façon courante lors des rapports sexuels avec les clients. Mais une minorité d’entre elles/eux ne se protègent pas de manière adéquate. C’est pourquoi le travail de sensibilisation aux risques demeure indispensable.

Le travail de terrain avant tout

En 2015, la Région a consacré un budget de 275.000 euros à la prévention. Le montant totale des subventions a été réparti entre trois associations de terrain : Espace P, Alias et Entre-Deux. Ces associations informent et sensibilisent les personnes prostitué(e)s. Elles ont ouvert des consultations médicales, elles réalisent des vaccinations, des dépistages de maladies sexuellement transmissibles. Une aide psycho-sociale ou juridique est aussi proposée.

Les actions de prévention des associations impliquées :

Espace P
- Consultations médicales gratuites et anonymes ;
- Vaccination hépatite B ;
- Dépistage Sida, IST, hépatites B et C, cancer du col de l’utérus ;
- Recueil de données épidémiologiques
- Public visé : femmes, hommes, transgenres.

Alias
- Travail de rue et travail en réseau ;
- Accompagnement dans les démarches psycho-médico-sociales ;
- Espace d’accueil collectif ;
- Permanences dépistage IST, Sida, vaccination hépatite B ;
- Travail communautaire ;
- Mise en place d’outils de prévention et de réduction des risques ;
- Information et sensibilisation des professionnels ;
- Observation du milieu et recueil de données qualitatives et quantitatives socio-épidémiologiques ;
- Public visé : hommes prostitués.

Entre-Deux
- Accueil et espace d’échanges + lieu d’infos pour étudiants ;
- Travail de rue : rencontre, dialogue, sensibilisation, prévention ;
- Prévention et soins médicaux : information, consultations, soutien psychologique ;
- Aide administrative et juridique ;
- Gestion d’une base de connaissances et de ressources ;
- Public visé : prostitué(e)es et leurs familles + étudiants du secondaire supérieur.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.