Premier anniversaire : MediHalte a accueilli près de 500 personnes

Premier anniversaire : MediHalte a accueilli près de 500 personnes

En un an, le projet-pilote MediHalte a accueilli près de 500 personnes malades dans le besoin.

Les sans-abri n’ont pas la vie facile, surtout à Bruxelles. Lancé à la capitale au mois de juin 2015 par le Samusocial, le projet MediHalte fait un premier bilan : près de 500 sans-abri ont été accueillis en un peu plus d’un an de mise en service. Le projet est un hébergement médicalisé pour personnes sans-abri malades, en attente ou fin de traitement, qui ne nécessitent pas d’hospitalisation.

Différentes prises en charge

En cette première année, 476 sans-abri malades ont bénéficié de 12 737 nuitées prises en charge par les 30 membres de l’équipe de MédiHalte. Les principales causes de traitement en séjour court (de 5 à 60 jours) ont été les problèmes infectieux, dermatologiques et orthopédiques, rhumatologiques ou traumatiques. Les cancers, les problèmes neurologiques, dermatologiques et infectieux étaient les plus fréquents en ce qui concerne les séjours longs, à durée indéterminée.

Une collaboration inter-réseaux

Pour le Samusocial, le bilan est positif. En effet, le secteur socio-sanitaire de Bruxelles semble prendre de plus en plus en considération le dispositif, étant donné que 206 sans-abri ont été orientés vers MediHalte par les hôpitaux et les cliniques de la Région bruxelloise. Grâce à ce projet, les hospitalisations « sociales » (effectuées parce que le patient n’a nulle part où aller) sont en baisse et on évite d’envoyer les personnes sans-abri vers des centres de nuit, non équipés.

Quid du futur ?

Le Samusocial souhaite pérenniser le dispositif et a reçu l’appui de Laurette Onkelinx (PS), qui soutenait le projet quand elle était ministre de la santé. L’actuelle ministre, Maggie De Block, présente lors des résultats, n’a pas encore remis sa décision, mais a annoncé qu’elle souhaitait la création d’un réseau pour les organisations actives auprès des sans-abri afin qu’elles travaillent en collaboration.

Le projet MediHalte

Le projet MediHalte a ouvert ses portes en juin 2015 à Laeken, près de l’hôpital Brugmann et a pour objectif d’offrir l’accueil aux personnes sans-abri nécessitant des soins infirmiers au quotidien. Le dispositif offre une capacité de 38 lits infirmiers qui garantit aux bénéficiaires une prise en charge temporaire nécessaire à leur rétablissement. Les cas les plus souvent traités relèvent d’affections aigues ou chroniques et n’impliquent pas d’hospitalisation. Le patient reste en général quelques jours, voire quelques semaines, le temps de son rétablissement complet.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.