Prisons : Forest, bientôt réduite à 180 détenus

Prisons : Forest, bientôt réduite à 180 détenus

La prison de Forest va être réduite à 180 détenus. Ils sont actuellement 344.


- Pot-pourri : quelles mesures pour la justice ?
- Les Ministres francophones renforcent les moyens pour la réinsertion des détenus

La prison de Forest devrait subir plusieurs changements dans ces prochains mois. Le ministre de la justice, Koen Geens et le bourgmestre de la commune, Marc-Jean Ghysseels, ne veulent plus utiliser le bâtiment comme maison d’arrêt.

Un processus en plusieurs étapes

L’aile C du bâtiment sera fermée progressivement en quatre étapes mensuelles, avec pour date butoir le 31 octobre prochain. A cette même date sera garantie l’accessibilité de l’annexe psychiatrique pour les services d’incendie. L’objectif, à court terme, est de réduire la population de 344 à 180 détenus et de ne plus recourir à la structure comme maison d’arrêt. Selon le bourgmestre, le ministre cherche une solution pour réduire les nouvelles entrées, telles que des rotations en interne, ainsi que des transferts, qui permettraient d’atteindre l’objectif de fermeture fixé. De plus, des petits travaux de démolition seront effectués pour garantir l’accès aux services d’incendie et une étude est en court pour déterminer la possibilité de réduire de 15 à 20 places la capacité d’accueil de l’annexe psychiatrique.

Un problème qui n’est pas récent

La crise carcérale qui touche la Belgique n’est pas récente. Les agents pénitentiaires commencent peu à peu à se remettre au travail, après plus d’un mois de grève. Parmi les établissements les plus touchés, la prison de Forest. Le directeur, Vincent Spronck, invité de RTL INFO le 10 mai dernier, expliquait que la situation dans son établissement était catastrophique. « On s’interroge sur la stabilité de la chapelle, qui a été fermée par l’Inspection sociale vu les dangers qui y sont (…) Il y a l’aile D qui a été fermée pour des problèmes de stabilité, imaginons-nous, il y a le toit qui lâche, le sol qui s’effrite… »

Une réforme en profondeur de la justice

Le ministre Koen Geens a mis en marche sa réforme de la justice, appelée « Pot-Pourri ». Trois projets, dont celui de la refonte des bâtiments judiciaires et pénitentiaires. A ces réformes s’ajoutent des mesures pénales et civiles, particulièrement craintes par les prisons. Dans le cas de Forest, le directeur l’explique, « Le travail à Forest, il est lourd, il est difficile, (…) les agents courent à longueur de temps (…) et il faut leur rendre hommage, Forest ne tient que par les agents qui viennent y travailler. »



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.