ProJeuneS contre le salaire minimum pour les jeunes

ProJeuneS contre le salaire minimum pour les jeunes

ProJeuneS, la Fédération des jeunes socialistes et progressistes, considère que la proposition du gouvernement d’établir un salaire réduit pour les jeunes précariserait davantage la jeunesse.

Combattre le chômage de la jeunesse demeure une priorité des politiques publiques : cette discrimination salariale ne résoudrait pas le problème selon l’asbl. Cette dernière préconise une autre approche pour résoudre ce fait social épineux.

Prendre des mesures structurelles créatrices d’emploi

Julie Ben Lakhal, la Présidente de l’ASBL, explique que "Tant qu’à ouvrir le débat sur des mesures de création d’emploi qui vont à l’encontre de l’intérêt des travailleurs, on pourrait l’élargir et en évoquer des plus respectueuses pour leur qualité de vie comme la réduction collective du temps de travail avec embauche compensatoire et maintien du salaire."

"Une régression sociale majeure pour les jeunes"

La Présidente de ProJeuneS, développe dans un communiqué de presse " le futur gouvernement belge s’apprête à explorer la voie du désinvestissement dans l’offre d’emploi aux jeunes ". Selon elle, ce serait un véritable recul social pour la jeunesse, d’autant plus que le manque d’emploi pour les jeunes est flagrant et connu de tous. "C’est inacceptable car contracter les ressources financières des jeunes signifie porter atteinte à leur capacité de s’émanciper", conclut-elle.

Lire aussi : - Un salaire réduit pour les jeunes afin d’encourager les embauches : stop ou encore ?



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.