Enfin du concrets pour les sportifs "extraordinaires" !

Enfin du concrets pour les sportifs

La motion du Député François Desquesnes, en janvier dernier, en matière d’inclusion sportive des personnes porteuses d’un handicap (personnes « extraordinaires ») a été adoptée à l’unanimité en commission et elle sera votée au Parlement de la FWB ce 7 juin.

En matière d’inclusion des personnes handicapées, même si certaines communes franchissent le pas sur le plan professionnel, la Belgique a encore du chemin à parcourir, notamment dans le domaine des sports. La Cocof lançait, en avril, un appel à projet en vue de promouvoir le handisport. Pour François Desquesnes, qu’il s’agisse du sport de loisir ou du sport de compétition, le droit au sport, qui est reconnu internationalement, doit être assuré pour chaque personne. Or, selon les études fournies par l’Union Européenne, une personne handicapée - ou plutôt "extraordinaire" - sur deux n’a jamais participé à une activité sportive ou de loisir.

François Desquesnes demande qu’à travers trois axes (Ouvrir – Former – Partager), la Fédération Wallonie-Bruxelles soutienne de manière active et innovante le handisport pour l’ensemble des francophones de notre pays :

- Favoriser l’ouverture des clubs de sportifs valides en y favorisant l’inclusion des personnes handicapées par un soutien dans l’encadrement, dans l’infrastructure et par la possibilité d’une double affiliation pour les clubs à la fois dans une fédération sportive et à la Ligue Handisport Francophone. Il propose également la présence d’un référent handisport au sein de chaque fédération sportive reconnue.

- Encourager les personnes qui suivent une formation initiale ou continue en éducation physique à compléter leur cursus par une formation spécifique relative à la prise en charge de l’activité physique des personnes handicapées.

- Créer une plateforme de partage permettant à tous les intervenants (associations, universités et hautes écoles, etc.) d’échanger les bonnes expériences et de pouvoir formuler des recommandations au gouvernement.

Ce texte est le fruit d’un travail de terrain important. En vue de préparer cette résolution, François Desquesnes est allé à la rencontre des différents acteurs actifs dans le domaine du sport et du handicap. La Ligue Handisport Francophone (LHF), Eneosport, la Fédération Multisports Adaptés (FéMA) et Alteosport font partie des structures qui ont alimenté le travail du député humaniste.

Ce texte devrait rapidement s’accompagner de réalisations concrètes et ainsi contribuer à une meilleure inclusion des personnes porteuses d’un handicap au sein du milieu sportif. Une première proposition de décret a d’ailleurs été déposée ce mercredi pour traduire l’un des engagements de cette proposition (possibilité de double affiliation des handisportifs).



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.