Psychomotricien : un métier d'avenir

Psychomotricien : un métier d'avenir

Le CESA organise, en co-diplomation avec la HELHa, le bachelier paramédical en psychomotricité.

La pratique psychomotrice est devenue aujourd’hui une intervention reconnue en Belgique francophone, assurée par un professionnel spécifique, le psychomotricien, à la suite d’un bachelier paramédical en psychomotricité. Le CESA organise depuis 3 ans, en co-diplomation avec la HELHa, le bachelier paramédical en psychomotricité dans le cadre de l’Enseignement supérieur de promotion Sociale. Il est accessible à des adultes mais aussi à des travailleurs ayant déjà une autre formation notamment dans le secteur pédagogique, paramédical ou psychologique.

Dès 1980, le CESA a été à l’origine de la première formation paramédicale en psychomotricité. Depuis lors, ce sont 35 années d’expérience dans la formation de psychomotriciens. Le CESA a joué un rôle important au niveau de la reconnaissance du psychomotricien et de l’harmonisation des formations dans un bachelier paramédical. Avec d’autres, il est à la base du profil professionnel des psychomotriciens.

C’est aussi une formation spécifique, un projet pédagogique particulier et original : Une formation corporelle personnelle à travers un vécu d’implication, d’expression et de découverte de soi. Une mise en situation professionnelle accompagnée par les formateurs dans un cadre d’éducation-prévention, du soin et de la thérapie. Les bases théoriques indispensables à la mise en œuvre de l’approche psychomotrice. Les outils méthodologiques requis pour l’exercice de la fonction auprès des multiples populations concernées. Une capacité de s’interroger sur sa propre pratique dans un cadre de supervision.

C’est une équipe soudée avec une longue expérience dans la formation d’adultes, engagée professionnellement en tant que psychomotricien et qui développe une pédagogie qui s’appuie sur le groupe, les relations interpersonnelles et sur l’engagement personnel de chacun. Une équipe engagée dans une recherche permanente.

Le psychomotricien contribue au développement global de la personne par la prévention, les soins, la thérapie. Il favorise l’intégration des fonctions motrices, émotionnelles, cognitives et symboliques de la personne. Il considère le corps, et plus particulièrement la mise en action tonique et corporelle, comme le fondement de la construction psychique. A partir de son engagement corporel et du dialogue tonico-émotionnel avec son patient quelque soit son âge ou sa problématique, il s’emploie par des compétences techniques et relationnelles, à construire avec lui des expériences corporelles qui lui permettent d’instaurer ou restaurer le lien conscient entre le somatique et le psychique.

Renseignement et inscription : 071/45.11.08 et www.cesa.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.