Quand le sport se met au service de l'inclusion

Quand le sport se met au service de l'inclusion

Les partenaires du projet "3SP : Special Sport for Special People", une initiative internationale qui a duré 2 ans et dont le but était de promouvoir le sport et les activités physiques pour tous, s’apprêtent à livrer les premiers résultats.

Le projet 3SP, partagé par plusieurs partenaires internationaux et co-financé par la Commission européenne, a pris fin en décembre dernier après 2 ans d’existence. L’idée était de promouvoir les sports et les activités physiques auprès des jeunes, valides ou invalides, en améliorant la formation des éducateurs sportifs et en soutenant davantage les initiatives qui promeuvent l’inclusion sociale. Le 17 mai prochain à Bruxelles, les acteurs du projet présenteront les premiers résultats.

Objectifs du projet

Au départ du projet 3SP, en janvier 2016, les partenaires mobilisés ont établi une série d’objectifs à concrétiser pour que l’offre et l’accessibilité aux sports soient optimisées :

- L’éducation à un comportement de style de vie sain avec une attention particulière aux groupes vulnérables ayant moins l’opportunité de pratiquer un sport ;

- La sensibilisation à la valeur du sport et des activités physiques ;

- La promotion du sport pour une inclusion sociale pour les groupes désavantagés.

Outils de concrétisation

Pour concrétiser ces objectifs, les 6 pays européens participant à l’aventure ont pensé à plusieurs moyens et outils. D’abord, un guide a été mis à disposition des entraîneurs sportifs, formateurs, enseignants, arbitres... L’idée était de leur donner des pistes pour renforcer l’activité physique et les comportements de bonne santé parmi les adolescents qui suivent des programmes scolaires qui ne permettent pas une pratique régulière du sport. Ensuite, des kits d’apprentissage d’activités physiques, empruntant des techniques de l’éducation, ont été créés et ont pu s’appliquer à de nombreux sports. Les formateurs ont bien sûr été formés à l’utilisation de ces nouveaux outils. Enfin, de nombreux événements ont été organisés aux niveaux locaux, régionaux et transnationaux pour faire connaître le projet à un public le plus large possible.

Altéo Sport

En Belgique, le projet a été co-financé par la Commission européenne et représenté par l’ASBL Altéo. Cette organisation sportive "a été fondée en 1961 à l’initiative de la Mutualité chrétienne afin d’offrir aux personnes malades et handicapées les moyens de prendre elles-mêmes leur destinée en main", indique le site internet de l’ASBL. Elle vise, notamment, l’inclusion de tous grâce à l’organisation de nombreuses activités de loisirs adaptées, sportives ou autres. D’où son implication logique dans le projet 3SP.

La rédaction

Plus d’informations : ici



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.