Quel est le rôle du conseiller en insertion professionnelle ?

Quel est le rôle du conseiller en insertion professionnelle ?

Au service des personnes en difficultés sur le marché de l’emploi, le conseiller en insertion professionnelle soutient et guide vers les opportunités d’embauche et de formation. Lumière sur un métier encore assez méconnu en Belgique.

Pour les personnes qui ont du mal à trouver du travail, le conseiller en insertion est le premier allié. Premier médiateur entre l’offre et la demande, il exerce un métier de contacts qui requiert de se tenir toujours au fait du marché. Grâce à ses connaissances en matière de procédures d’insertion et des aides financières disponibles, il est apte à dégager les meilleures orientations pour chacune des personnes qu’il accompagne.

Communiquer et positiver

Dans le métier, on ne connaît pas la routine. Chaque jour, le conseiller en insertion professionnelle reçoit et rencontre des personnes qui cherchent à s’orienter sur le marché de l’emploi. A chaque individu, un profil et un parcours différent, qu’il faut écouter et comprendre pour dégager les meilleures pistes d’emploi. Autant dire que le conseiller d’insertion professionnelle a pour points forts un bon relationnel et la capacité à créer un climat de confiance stimulant. Dynamique, son rôle est d’encourager et même redonner espoir aux personnes en difficultés. Ainsi, il est parfois amené à aider des personnes qui ont un passé douloureux, ou qui souffrent des conditions de chômage très difficiles. Empathique, il doit donc être capable de gérer ses émotions et rester positif pour une guidance optimale. En associant la mise à l’emploi avec un suivi professionnel régulier, il participe aussi à la socialisation et au développement personnel des consultants.

Développer des réseaux

En plus de ses facilités de communication, le conseiller en orientation professionnelle doit se tenir informé des évolutions du marché de l’emploi : les offres d’embauche, les possibilités de formation, les accompagnements financiers, les procédures administratives... Pour cela, il développe des partenariats et réseaux avec les entreprises, les associations, les intuitions actives dans les secteurs de l’emploi, de l’économie et de l’enseignement. Dans le cadre de son métier, le conseiller en insertion professionnelle peut aussi être amené à animer des séminaires sur les techniques de recherche d’emploi, ou animer des simulations d’entretiens d’embauche.

Formations et salaire

Pour devenir conseiller en emploi, on peut se diriger soit vers un Bachelier en Enseignement supérieur, soit vers l’Enseignement de Promotion sociale.

En enseignement supérieur, on peut considérer les orientations suivantes :

- Bachelier d’assistant social

- Bachelier en communication

- Bachelier en gestion des ressources humaines

- Bachelier en psychologie - orientation psychologie du travail

Les formations en Enseignement de Promotion sociale délivrent, quant à elles, un Brevet de conseiller en insertion sociale et professionnelle. Il faut pour cela compter un cursus de 3 ans, à temps plein ou en horaire décalé.

Un conseiller débutant peut espérer environs 1 300€ nets mensuels. Le conseiller en insertion professionnelle chargé de projets peut s’attendre à toucher au moins 1 800€ nets par mois. Avec l’expérience, les salaire augmente jusqu’à 2 100€ nets par mois en moyenne.



Commentaires - 2 messages
  • La description de cette profession est un grand mensonge. Les conseillers en insertion professionnelle sont là uniquement pour casser les gens, les démolir. Certainement pas pour les aider.

    Emilie Thomson mardi 6 septembre 2016 10:16
  • c'est dommage de ne vouloir croire que les conseillers de reinsertion sociales veullent vous aider.... tout commence avec la confiance mutuel
    Dommage......

    realo jeudi 8 septembre 2016 10:00

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.