Quels enjeux pour le secteur de l'alphabétisation ?

Quels enjeux pour le secteur de l'alphabétisation?

Les divers gouvernements en place en Fédération Wallonie-Bruxelles ont inscrits l’alphabétisation dans leurs priorités depuis 2001. Quels en sont réellement les enjeux ?


- L’illettrisme des adultes : une réalité en Belgique
- Formateur en alphabétisation : késako ?

Comme l’explique Lire et Ecrire, organisme d’alphabétisation présent sur toute la Fédération Wallonie-Bruxelles, « s’alphabétiser, c’est apprendre à parler, lire, écrire, calculer, comprendre et agir sur sa vie quotidienne et son environnement. L’alphabétisation n’est pas une fin en soi mais un outil, un moyen pour réaliser un projet, quel qu’il soit ».

C’est aussi, acquérir des outils pour comprendre le monde et y agir socialement, culturellement et politiquement.

L’alphabétisation : quels enjeux pour la société ?

Relevant de l’insertion professionnelle et de l’éducation permanente, le secteur de l’alphabétisation recouvre divers organismes qui sensibilisent à la difficulté de l’analphabétisme ou qui proposent des formations à l’écrit ou en français comme langue étrangère (soit à des personnes dont le français n’est pas la langue maternelle).

Parmi les principaux enjeux régulièrement cités, sont relevés : le respect des droits fondamentaux, l’absence d’exclusion pour illettrisme, l’émancipation ou encore l’autonomie et le bien-être des personnes.

Prendre conscience de l’existence de l’illettrisme…

Actuellement il n’existe pas d’enquête en Wallonie ou en Fédération Wallonie-Bruxelles permettant de chiffrer de manière précise le nombre de personnes en situation d’illettrisme en Belgique. Il n’en reste pas moins que l’illettrisme est une réalité.

… pour permettre des politiques adaptées

Les politiques d’alphabétisation relèvent de diverses compétences : action sociale d’un côté et politiques d’emploi de l’autre, ainsi que de diverses bases légales relatives à l’éducation permanente, l’insertion socio-professionnelle, la lecture publique, etc.

Faute d’enquête chiffrée permettant une objectivation des besoins, il n’existe pas de véritable politique globale relative à l’alphabétisation ni de réelle prise en compte des personnes dans cette situation.

Anne Mauhin



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.