Rachid Madrane revalorise la famille d'accueil

Rachid Madrane revalorise la famille d'accueil

Le ministre de l’Aide à la Jeunesse et la FSPF lancent une campagne de recrutement de familles d’accueil. L’occasion de sensibiliser au placement en familles d’accueil dont la simplification administrative est en marche.

Chaque année, 4.700 mineurs sont placés dans une famille d’accueil en Belgique francophone. Le placement en famille d’accueil apparait moins brutal que celui en institutions. Les 3/4 des jeunes concernés trouvent refuge auprès de leur famille biologique élargie alors que le quart restant, dans une famille d’accueil externe.

Une demande en hausse

Le taux de turnover est important parmi les parents accueillants. Une fois la période d’accueil écoulée, il convient aux autorités compétentes de recruter plus de familles volontaires. La campagne de recrutement de familles d’accueil actuelle cible entre 100 à 150 familles supplémentaires.

Assouplissement de la démarche administrative

Pour les acteurs du secteur (centre PMS, assistants sociaux, éducateurs,...) la campagne de sensibilisation à l’accueil familial apparaît comme une bonne nouvelle. La sensibilisation à la cause semble faire preuve de plus de cohérence puisque la simplification administrative utile à une plus grande mobilisation envers la prise en charge d’enfants moins chanceux est enclenchée. Les aménagements consistent en :

- un délai de sélection des familles réduit (de 9 à 6 mois)
- l’harmonisation du processus de sélection des familles : l’entièreté des dossiers sont mis sur un même pied d’égalité quel que soit le service consulté
- la signature d’un unique document valable un an pour les démarches qui demandent l’accord des parents.
- une simplification administrative en matière de frais et d’indemnités.

Organismes compétents

Bruxelles et la Wallonie comptent au total 17 services de placement familial, avec 25 implantations au niveau local. Quelles sont les particularités de ces membres du secteur ? Ils se spécialisent dans le suivi des dossiers déposés par les candidats pour apporter informations, analyse et évaluation des candidatures. Ils visent également à apporter assistance et formation aux familles volontaires. En fin de parcours, il revient à ces professionnels de valider ou non le(s) candidat(s). Les services veillent à accorder de l’importance aux motivations de la famille mais aussi les répercussions que pourrait avoir le projet d’accueil. Ils assurent le suivi des cas et restent à disposition des familles lors de la période de placement.

Leurs besoins sont aussi très variés. Les équipes proposent des missions qui se déploient dans l’urgence mais aussi de court terme et de long terme.

Une campagne multicanal

La Fédération Wallonie Bruxelles s’investit dans la diffusion conséquente de documentation sur le placement en famille d’accueil. Vous pouvez découvrir un aperçu de la campagne ici.

A cela s’ajoute la Journée des Familles d’Accueil pour informer sur l’accueil familial et renforcer le soutien apporté aux familles engagées. Rendez-vous le 15 mai 2016 pour la prochaine édition.

Lire aussi : Les professionnels de l’enfance sensibilisent les parents à l’accueil familial



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.