Réduction du séjour en maternité : « Entre le rêve de princesse et la réalité »

Réduction du séjour en maternité : «Entre le rêve de princesse et la réalité»

Les Femmes Prévoyantes Socialistes, un mouvement féministe et laïque qui milite pour une société plus égalitaire, ont profité de l’actualité récente pour rappeler qu’un raccourcissement du séjour en maternité va de pair avec des soins à domicile renforcés.

C’est au travers d’un communiqué à la presse un rien sarcastique que les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) ont réagi à la couverture médiatique internationale plutôt élogieuse concernant la sortie de maternité, 10 heures seulement après son accouchement, de la duchesse de Cambridge Kate Middleton.

Une allure d’après-accouchement qui dérange

Voici ce que les Femmes prévoyantes, du réseau Solidaris, ont écrit : « ’Kate, ambassadrice du retour à la maison’. Ce titre du Soir a de quoi faire rêver plus d’une jeune accouchée : oh oui, ce serait tellement merveilleux de pouvoir rentrer chez soi tout de suite, avec une nounou qui s’occuperait du bébé, une autre de son grand frère de deux ans, des soins à domicile hautement spécialisés et surtout pas de ménage, de lessive ou de cuisine à faire…

Nombreux sont dans la presse les commentaires sur cette sortie très rapide d’une jeune maman en pleine forme et retrouvant aussitôt ses réflexes ’professionnels’. Ainsi, sur le site de Libération, on peut lire, avec un brin de second degré : ’ (…) l’apparition surnaturelle de la princesse Kate, dix heures à peine après avoir donné naissance. Brushing impeccable, maquillage sans faute, tenue immaculée et talons aiguille, la jeune femme a placé la barre très haut pour toutes les futures mamans (…) ’ ; ou encore sur le site de notre chère Dernière Heure : ’Sur le perron de la clinique St Mary, Kate Middleton était rayonnante, comme si elle n’était pas passée par la case accouchement’.

À l’heure où, en Belgique, on décide de raboter le séjour en maternité jusqu’à 3 jours en 2016, cette manifestation ostensible d’un hypothétique bien-être post-accouchement a de quoi choquer.

L’éventuel raccourcissement du séjour en maternité ne pourrait se considérer que dans une société où les services à domicile seraient très présents, très professionnels et très attentifs. C’est d’ailleurs ce que recommande le KCE (le centre fédéral d’expertise, ndlr) mais qui malheureusement est loin d’être opérationnel aujourd’hui pour toutes les familles. Le retour rapide à domicile ne pourrait se justifier non plus, rajouterons-nous, que dans une société où les pères prendraient toute leur place auprès du nourrisson, de ses frères et sœurs plus âgés et se chargeraient de l’entretien de la maison. Car tout le monde ne s’appelle pas Duchesse de Cambridge. »

Des séjours en maternité déjà plus courts depuis début 2015

Il est à noter que ce communiqué intervient le 5 mai, journée mondiale des sages-femmes. La profession a d’ailleurs fait part ce mardi au gouvernement de ses inquiétudes quant au raccourcissement des séjours en maternité à 4 jours, effectif depuis le 1er janvier 2015.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.